Connect with us

Actualités

L’histoire impossible : sweeper toutes les équipes en playoffs, les Lakers de Shaq et les Warriors de Kevin Durant ont presque réussi…

La NBA ne reviendra pas avant des mois, le bon moment pour se rappeler les belles histoires qui auraient pu s’écrire… Sweeper toutes les équipes en playoffs c’est possible ? En théorie oui mais en pratique, c’est bien plus compliqué…

Après avoir tapé Indiana en 2000, les Lakers sont en phase de réaliser un back to back en 2004. Le parcours en SR est correct avec 56 victoires, sans pour autant être parfait. Qu’importe, il faut faire du sale en playoffs pour un 2ème titre car c’est l’objectif. Premier tour sans trop de problème, Kobe tourne à 25 points, Shaq à 27 points, 3 à 0, direction le prochain adversaire. Il faut rappeler qu’avant 2004, les premiers tours sont au meilleur des 5 matchs. Le 2ème tour sera une mise à mort contre les Kings. Shaq dépasse deux fois les 40 points, Kobe Bryant explose Sacramento avec 45 points lors du match éliminatoire. Les deux stars tourneront à plus de 32 points par match… Avant de jouer contre Allen Iverson, il y a San Antonio à abattre. Là encore, aucune pitié. Shaq est très bon mais Bryant est intenable. Devant un Tim Duncan trop seul, Pop n’arrive pas tenir un Bryant qui tournera encore à plus de 30 points par match. San Antonio a beau avoir l’avantage du terrain, rien ne changera la destinée des Spurs, qui se feront pulvériser de 29 et 39 points au Staples Center… Vient enfin la finale tant attendue contre Allen Iverson. The Answer a beau être à bout de souffle après ses duels avec Vince Carter et le big 3 de Milwaukee, il plante 48 points. Plus tôt dans l’après midi, on vous racontait comment il a déjoué les pronostics. Il aura beau tourné à plus de 35 points par match, Shaq était bien trop dominateur pour espérer quoi que ce soit… Résultat 4 à 1 et un Kobe Bryant qui se rattrapera au fur et à mesure, après un mauvais match 1.

On revient en 2017 cette fois et la fameuse armada des Warriors. Kevin Durant a faim, très faim. Il n’a pas de titre et on voit bien sa concentration. Premier tour contre Portland, Les Dubs ne perdent qu’un match à moins de 20 points d’écart. Curry tourne à presque 30 points par match, le Blazers n’ont pas les armes, coup de balai. Cette fois deuxième tour contre Utah, Durant est à 100%. 34 points  par match pour lui, 35 points pour Steph Curry. Utah ne répond plus, l’adversaire est bien trop fort. Hayward et Gobert jouent bien mais ne s’en sortent pas seuls. Golden State rencontre San Antonio et Curry est toujours trop chaud, bien aidé par Kevin Durant. Les Spurs jouent bien mais comme ils l’ont appris en 2001, il est impossible d’arrêter un monstre à deux têtes. Pour dire à tel point que c’est la misère, Jonathon Simmons finit presque meilleur marqueur de la série chez San Antonio. Curry a dominé mais  comme on le sait, il n’a jamais pu être à son max durant la dernière marche. La finale de Steph est énorme, clutch, solide mais il rate un match qui va lui coûter le titre des MVP des finales. Durant lui, est chaud mais surtout il va rentrer un shoot assassin dans le match 3 sur la tronche de Lebron James. Durant tourne à plus de 35 points par match !!!! En finale, c’est du domaine de l’impossible et après les 40 points de Kyrie qui permet de choper le match 4, les Warriors finissent en 5.

Les deux équipes qu’étaient les Lakers et les Warriors font partie des meilleures équipes de l’histoire, à un petit doigt, ils ont failli réussir l’impossible. Difficile d’imaginer une équipe réussir un tel exploit à nouveau alors un 16 à 0, on n’imagine pas. 15 à 1, c’est pas si mal !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités