*
Connect with us

Actualités

Les Warriors refont le coup : nouvelle victoire dans le clutch face à des Suns impuissants

Les Warriors étaient en back-to-back après leur belle victoire hier face au Jazz. En face, une équipe de Phoenix toujours aussi convaincante, au complet et avec l’ambition de revenir sur la 1ère place de la conférence Ouest.

On a affaire à deux équipes assez similaires dans leur façon de jouer. Le ballon bouge beaucoup, on essaye d’aller trouver le joueur ouvert, on ne renie pas l’extra-passe. Le match promettait énormément au niveau de la beauté du jeu. Et on peut dire qu’on a pas été déçus. Dès l’entame, tout le monde est appliqué en attaque. Jae Crowder prend ses tirs ouverts et est plus qu’efficace (3/3 à 3 points dans le premier quart temps) et permet aux Suns de prendre le lead. De l’autre côté, Draymond Green organise le jeu de ses Warriors. Mais si l’ailier fort réussi à trouver ses coéquipiers, l’adresse n’est pas au rendez-vous. Et elle ne le sera pas du match (27,5 % à 3 points sur le match). La défense de Golden State laisse trop d’espaces aux Suns qui en profitent pour prendre une belle avance (38-29). Seule éclaircie côté San Francisco, le gros premier quart temps d’Andrew Wiggins, auteur de 12 points.

Le second quart temps ressemble comme deux gouttes d’eau au premier. Wiggins est partout pour Golden State et permet à lui seul de maintenir les bleus et or dans le match (avec l’aide de temps en temps de Jordan Poole). Chez les Suns, le banc est bien présent, et c’est Frank Kaminsky qui se montre le plus efficace en attaque pour les cactus, posant trop de problème à la raquette décimée des Warriors. En panne d’adresse complète, les Warriors d’un Curry excessivement brouillon prennent la décision d’attaquer le cercle et de punir le manque de défense intérieure de Phoenix. Un choix payant puisqu’il permettra (avec une petite embrouille entre Juan Tosano-Anderson et Devin Booker) de couper le rythme dans lequel était lancé Phoenix et de lancer un run de 12-2 pour revenir plus que jamais dans le match (66-58 Phoenix à la mi-temps).

Le troisième quart temps voit prendre place une confrontation de All Star. Devin Booker chauffe très fort, inscrivant 22 de ses 34 points dans ces 12 minutes. Pour Golden State, on propose une réponse collective, en faisant circuler le ballon, et avec un Curry plus efficace qu’en première mi-temps (13 points dans le quart temps). Les Warriors réussissent à revenir à 6 points des Suns avant le dernier acte. Un dernier acte qui sera héroïque pour les hommes de Steve Kerr. Un parfum de playoffs s’installe, Wiggins postérise Kaminsky, Draymond Green lance ce même Wiggins pour un alley-oop magnifique. En face, Chris Paul multiplie les mi-distance plus clutch les uns que les autres. Mais cela sera insuffisant pour stopper la remontée des Warriors. L’adresse revient dans les 3 dernières minutes. Les Dubs enchainent deux 3 points de Juan Toscano-Anderson et Jordan Poole, puis deux drives incroyables d’Andrew Wiggins et Stephen Curry. Phoenix essayera de recoller mais la différence est faite. Les 38 points de Wiggins auront suivi pour mener à la victoire des Warriors fatigués du match face à Utah. Les Suns auront tout donner pour finalement s’incliner 122-116.

Une nouvelle opposition victorieuse pour les Warriors. Après s’être offert le scalpel du Jazz, c’est les Suns qui tombent. Les deux oppositions possibles pour Golden State au premier tour des playoffs, plus que de bon augure pour nos yeux de spectateurs.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: L'enfant du pays a réussi à la maison : Juan Toscano-Anderson prolonge aux Warriors sur plusieurs saisons

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités