*
Connect with us

Actualités

Les Rockets chokent encore et partent en vacances : Steph Curry claque 33 points en 2ème mi-temps, bien aidé par Klay Thompson pour une victoire old school !

Source photo : Bill Baptist

Houston est désormais en vacances, c’est officiel. Une défaite des plus rageantes, surtout sans Kevin Durant. Les dubs l’ont emporté avec leur « ancienne équipe » 118 à 113, grâce à un magnifique backourt et les splash brothers ont fait mal. CP3 et James Harden auront beau scoré plus de 60 points, ils n’ont rien pu faire suite à un dernier quart-temps pour le moins horrible.

Du pur old school pour commencer la rencontre pour Golden State. Bogut, Green, Iguodala, Curry et Thompson dans le cinq de départ. Celui en verve durant la première mi-temps se nommait Klay Thompson. Le mec se croit en 2016 et plante 21 points en première mi-temps. Il donne le change qui puis est contre James Harden, avec une superbe défense. Il faut bien assumer puisque Stephen Curry avait décidé d’être relou en 1ère mi-temps. 0 point, que des shoots ratés, des double pas alors qu’il est seul, 3 fautes et de mauvaises décisions. Mais voilà, on retrouve les Warriors de l’antan, enfin d’il y a deux ans. Looney est impressionnant avec 14 points et Shaun Livingston avec 11 points, tout étant auteur du poster de la nuit. En face, Houston est plus que décevant. Ils ont beau avoir une belle adresse, surtout à 3 points, mais la hargne n’est pas présente, tout comme l’intensité. On parle quand même d’un « élimination game ». Ils sont censés jouer la peur au ventre, ils sont censés jouer comme si leur vie en dépendait mais ce ne sera pas le cas du 1er au dernier quart-temps. James Harden terminera à 35 points et Chris Paul à 27 points, tout ça pour rien. On rappelle que Kevin Durant n’était pas présent et c’est à la limite de la faute professionnelle de voir ce si bas degré d’envie de la part des hommes de D’Antoni.

Houston va prendre de l’avance dans le 3ème quart-temps mais c’est toujours le même problème. A part quelques hustle plays de la part de Chris Paul et PJ Tucker, il y a un manque flagrant de « côté mort de faim ». Et puis alors qu’il était coincé à 0 point, Stephen Curry va se réveiller à son tour, en plantant 10 points dans le 3ème quart-temps, et ce n’est que le début. Houston inscrira 10 points de moins que les Dubs (26 à 36) dans la dernière période. Plutôt que de jouer vite, les Rockets jouent comme si c’était l’entrainement, ce qui n’est pas le cas des coéquipiers de Draymond Green. Ces derniers leur rentrent dedans et Stephen Curry sort définitivement de sa torpeur. 23 points dans le seul dernier quart-temps. Que des shoots importants ou presque, avec notamment ce dagger à 1.21 de la fin du match, alors qu’il n’y a que 2 points d’écart. Il est bien imité par Klay Thompson, qui l’imitera quelques secondes plus tard, avec seulement une possession d’écart. Klay Thompson dépassera aussi les 30 points. Houston peut avoir des regrets, comme ce passage horrible en début de quart de Green. Pertes de balles, shoots bidons, mauvais choix, à ce moment les texans avaient 6 points d’avance. Les stars que sont Emilia Clarke, Beyoncé et Jigga ne pouvaient qu’être déçus du spectacle. Il n’y aura donc pas de game 7 !

Golden State attendra sagement Denver ou Portland. On kiffera avoir le duel Dame vs Steph, sans parler du petit bro. Mais voir Jokic s’éclater dans la raquette des Warriors serait aussi kiffant. On se donnera rendez-vous dimanche soir pour en savoir plus. En attendant, beaucoup de choses à dire sur des Rockets décevants.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités