Connect with us

Actualités

Les récompenses sont tombées en WNBA : une A’ja Wilson très émue remporte le titre de MVP

Cette semaine n’était pas que celle de la rentrée des playoffs mais aussi des récompenses en WNBA. On en retiendra une plus que les autres : le MVP.

Que le temps passe vite, on peut se souvenir des débuts de A’ja Wilson, la voilà maintenant élu MVP de la saison régulière (20.8 points, 8.5 rebonds, 2 passes et 2 contres par match). Arrivée dans la ligue en 2018, elle finit rookie de l’année. L’histoire ne pouvait être plus belle pour celle qui avait pour idole Blake Griffin, qui n’a d’ailleurs pas oublié de la féliciter, tout comme Lisa Leslie. Il n’y a pas eu de pitié chez les votants, elle a réussi à avoir 43 des 47 voix possibles, difficile de faire mieux. Brenna Stewart et Candace Parker ne pouvait pas lutter. Elle succède à Delle Donne :

« Je ne peux pas vous remercier assez, honnêtement. Je ne serais pas ça sans vous les filles. Je suis vraiment reconnaissante. Je suis béni. Je suis tellement heureuse de vous avoir toutes comme coéquipières. »

Cheryl Reeve n’en finit plus de marquer de l’histoire de son sport. Elle réussit à le remporter une 3ème fois et ils ne sont que 3 à avoir réussi à accomplir un tel accomplissement. Contrairement à la MVP de la saison régulière, les votes ont été assez serrés. Elle remporte 25 votes, contre 17 pour Bill Laimbeer. Quand on pense à son parcours, avec les blessées, coach Reeve peut être fière de sa 11ème saison à la tête de Minnesota.

Lorsque la saison a débuté, les fans n’avait dieu que pour Sabrina Ionescu. Après sa blessure, tout semblait se jouer entre Satou Sabally ou encore Chennedy Carter. C’était sans compter sans Crystal Dangerfield. Décidemment, le Lynx a cette capacité à recruter des championnes. 3 rookies de l’année en l’espace de 10 ans, c’est un bilan costaud. Elle devient la 1ère joueuse de l’histoire de la WNBA, à remporter le titre, qui n’est pas draftée au 1er tour. Elle domine avec 44 votes, sur 47 possibles. En tournant à 16.2 points par match, on peut dire qu’elle fait le taff.

La saison WNBA est à part, en raison du Covid-19 mais les 3 personnalités auront mérité leur trophée. Justement, leur valeur est encore plus spéciale dans cette bulle. Bravo à elles !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités