Connect with us

News

Les Pelicans l’emportent en revenant d’un -21 et Zion WIlliamson est un monstre : 29 points en 27 minutes avec un petit shoot raté…

Deuxième match et deuxième sortie réussie pour la Nouvelle Orleans et Zion Williamson. Les Bulls peuvent s’en vouloir puisqu’ils avaient le match en mains avant de se tirer une balle dans le pied. Victoire des Pelicans 127 à 125 et un 1st pick au sommet de sa forme !

S’il avait choqué par un best-of de dunks dans le 1er match, c’est dans le jeu que Zion a fait forte impression cette fois : 29 points à 12/13 au shoot en moins de 30 minutes, sans oublier ses 4 rebonds et 4 passes décisives. En toute logique, l’ailier est mis en avant en transition, souvent grâce à Jrue Holiday et Lonzo Ball. En 2 vs 2 ou 3 vs 3, difficile de stopper un buffle pareil quand il est lancé. Autre point à noter, son jeu off-ball. Right place, right time comme disent les ricains et il arrive souvent à s’ouvrir la ligne de fond, notamment pour massacrer le cercle. Enfin, dernière partie de son jeu agréable, il sait quoi faire dès qu’il a le ballon, il ne tremble pas, il ne ralentit pas le jeu et il a su souvent trouver ses coéquipiers. On croirait limite qu’il n’a pas besoin de système, tellement il est ancré dans le collectif ! Avec un premier pas pareil, il n’y a pas grand chose faire à part écouter I Was Here de Beyoncé car à chaque impulsion, Zion efface son adversaire direct avec facilité.

Tout ceci est d’un point de vue individuel puisque collectivement, Chicago était meilleur, notamment grâce à un énorme 2ème quart-temps (45 points !!). Lui qui veut faire partie de l’élite, il a plutôt bien réussi dans ce match. On parle bien sûr de Zach LaVine auteur d’une belle perf en 3 quart-temps : 28 points à 4/7 à 3 points. Ses lieutenants que sont Otto Porter Jr et Lauri Markkanen ont plutôt assuré, surtout ce dernier qui même avec sa maladresse, écarte superbement bien le jeu, et possède une grosse lecture sur pick and pop. Plus d’une fois, la ballon a fusé dans tous les sens pour trouver le petit copain libre. Dans le 3ème quart-temps, les Bulls planteront 36 points et auront une avance confortable de 21 points. Victoire facile vous vous dites ?

New Orleans aura une très belle réaction, à commencer par Josh Hart. 3 paniers à 3 points pratiquement coup sur coup pour ouvrir le 4ème quart-temps. L’écart se réduit de plus en plus et le banc de Gentry a fier allure pour essayer de créer l’exploit. Jackson est très bon tout comme Alexander-Walker qui rentre un shoot décisif avec un gros face. Les Bulls sont perdus, Coby White n’arrive pas vraiment à avoir la gonfle tel un vrai meneur de jeu, pour diriger ses soldats. Ils se prendront 41 points et n’en marqueront que 18 points dans le money-time. On se demande encore pourquoi Felicio a eu la balle dans les mains dans les dernières secondes.

Peu importe la victoire, ce n’est qu’un match de pré-saison mais une chose est sure, Zion Williamson fait déjà peur à énormément de monde en seulement 2 petites rencontres.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Un voyage à gagner à Brooklyn e participant à la bonne cause




SOIRÉE NBA @ TOULOUSE LE 22 OCTOBRE




More in News