Connect with us

Actualités

Les Nets d’un Kyrie Irving maladroit craquent en fin de match face à Tobias Harris énorme dans le money-time : 34 points à 14/20 au tir !

Source photo : TSN

Le sixième de la conférence Est qui accueille le huitième. Un affrontement entre deux équipes qui globalement déçoivent en cette première moitié de saison, du moins collectivement. Si le match n’a pas toujours été un régal visuel, il a eu le mérite d’offrir un gros suspense et un money-time parfaitement géré par Tobias Harris.

D’entrée de match, c’est Spencer Dinwiddie qui met les Nets sur la bonne voie, avec de l’adresse extérieure (4/4 dont 2/2 à 3-points) alors que Kyrie Irving se fait plutôt discret. Côté 76ers, c’est Tobias Harris qui inscrit les premiers points, avant que Ben Simmons ne vienne agresser la peinture. En l’absence de Joel Embiid, il monte en régime et dirige l’attaque efficacement, bien relayé par Horford depuis le poste haut, et les Sixers passent devant au tableau d’affichage (17-21). Taurean Prince et Caris LeVert trouvent de l’adresse pour pousser Brooklyn qui repasse en tête, porté par sa belle adresse extérieure (28-25).

C’est au tour de Wilson Chandler de se montrer adroit à distance pour les Nets, lui qui évoluait encore à Philly la saison dernière, mais immédiatement Tobias et Furkan Korkmaz, intéressant en sortie de banc, sont là pour lui répondre. Caris LeVert inscrit un nouveau tir primé, suivi du premier layup de la soirée pour Kyrie, qui revit après 5 échecs consécutifs ! Comme à son habitude Matisse Thybulle est excellent en défense, ce qui explique en partie la soirée compliquée du meneur de Brooklyn, et il se montre aussi intéressant en attaque avec un joli tir primé en transition juste après un contre sur Kyrie qui ramène son équipe à portée des Nets (41-40). Les deux hommes de la soirée Dinwiddie et Simmons se rendent coup pour coup et l’écart est logiquement serré à la pause : 57-54.

Au retour des vestiaires, Jarrett Allen continue son bon chantier dans la raquette des 76ers, profitant de l’absence du géant Camerounais, et il finit en force au cercle. Spencer Dinwiddie reprend la seconde mi-temps comme il avait fini la première, c’est à dire avec beaucoup d’adresse, mais cette fois-ci il est mieux secondé par Irving. Sauf qu’en face, Tobias Harris prend feu avec 2 jolis tirs à 3-points et Ben Simmons continue de venir finir au cercle (79-78) même s’il manque un dunk. Spencer Dinwiddie provoque plusieurs fautes et rentre ses lancers, histoire de maintenir son équipe en tête au moment d’entamer le dernier acte.

Un écart qui ne va pas durer longtemps puisque Kurkmaz va de nouveau se montrer létal en sortie de banc, avec deux tirs primés d’affilée qui redonnent l’avantage aux 76ers (92-94), forçant le temps-mort des Nets. Et au vu du basket très moyen proposé par les hommes de Brett Brown, c’est un semi hold-up de se retrouver en tête à ce moment de la rencontre. Kyrie Irving tente de relancer les Nets, mais il échoue près du cercle comme derrière l’arc à 3-points et c’est Taurean Prince qui recolle au score avec 5 points inscrits dès son entrée en jeu pour répondre à un nouveau jumpshot de Tobias Harris. Al Horford rentre quelques tirs malgré une grande maladresse ce soir, et Kyrie continue d’envoyer des briques (6/21), ce qui plombe les Nets. On a rarement vu le champion NBA 2016 aussi peu clutch. Tobias Harris lui, enfonce le clou d’abord à distance, puis sur un tir en sortie d’écran. Ben Simmons et Josh Richardson n’ont plus qu’à verrouiller de l’autre côté du terrain pour finir tranquillement et l’emporter (106-117).

Quel craquage de la part des Nets, pourtant en tête au tableau d’affichage pendant la majeure partie de la rencontre. Mais à l’image de leur « leader » Kyrie Irving, ils ont manqué d’intensité en fin de rencontre et les efforts défensifs des 76ers ont payé, porté par un Tobias Harris superbe en attaque (34 points à 10/20 au tir).

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités