Connect with us

Actualités

Les Knicks font à nouveau polémique : James Dolan ne veut pas s’impliquer pour George Floyd

Source photo : Business Insider

Alors que de très nombreux Américains protestent depuis le 25 mai et la mort de George Floyd, James Dolan a lui décidé que sa franchise ne s’impliquerait aucunement concernant ce sujet. Un contre-pied complet à ce que de nombreuses autres associations et équipes sportives ont pu réaliser.

Le décès de George Floyd, père de famille noir véritablement assassiné le 25 mai à Minneapolis par Derek Chauvin, un policier blanc lui ayant maintenu son genou contre la gorge jusqu’à ce qu’il meurt étouffé, a lancé un véritable mouvement de protestation mondial contre le racisme et les violences policières. De très nombreuses personnes, révoltées par cet acte abject et ne pouvant cacher leur tristesse et leur colère ont donc manifesté dans diverses villes des États-Unis et même du monde, tandis que d’autres ont souhaité participer à leur façon en diffusant leur pensée et/ou en participant à des chaînes de messages sur les réseaux sociaux. Les sportifs se sont impliqués personnellement concernant le sujet, tandis que leurs équipes ont pour la plupart également tenu à réagir publiquement après ce qu’il s’est passé.  Seuls les San Antonio Spurs et les New York Knicks n’ont publié aucun communiqué officiel. Les Texans ont néanmoins laissé Gregg Popovich réagir, ce dernier critiquant notamment Donald Trump et sa façon de gérer la crise au sein d’une interview accordée à The Nation.

De leur côté, les Knicks ont choisi de rester complètement muets. Ces derniers, loin d’être les derniers au moment de créer la polémique depuis quelques années, ont été très critiqués après la fuite d’un e-mail envoyé par le propriétaire James Dolan à l’ensemble de ses salariés (joueurs et employés en tout genre de la franchise) pour justifier sa décision et tenter de les calmer, la plupart étant très remontés de voir leur employeur se terrer dans le silence. Déjà très régulièrement attaqué et critiqué pour sa mauvaise gestion de l’historique équipe New-Yorkaise, Dolan a l’habitude de diviser et assume pleinement son choix.

Au sein de cet e-mail,  révélé sur Twitter par Pablo S. Torre d’ESPN, l’homme d’affaires de 65 ans justifie sa décision  :

« (…) Cependant, en tant qu’entreprises du secteur du sport et du divertissement, nous ne sommes pas plus qualifiés que quiconque pour donner notre avis sur les questions sociales. Ce qui est important, c’est notre façon d’agir. Nos entreprises s’engagent à respecter nos valeurs, qui comprennent la création d’un lieu de travail respectueux de tous, et cela ne changera jamais. Ce que nous nous disons les uns aux autres est important. La façon dont nous nous traitons les uns les autres est importante. Et c’est ce qui nous permettra de traverser cette période difficile. »

Le monde du sport s’étant dans l’ensemble grandement mobilisé pour protester contre le racisme, malheureusement toujours très présent aux États-Unis (et sur l’ensemble de la planète), James Dolan a lui décidé que sa franchise, les Knicks, ne s’exprimeraient pas concernant le décès de George Floyd et les mouvements sociaux ayant suivi. Un choix difficile à comprendre mais étant pourtant bien réel…

Source de l’article : ClutchPoints.com

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités