*
Connect with us

Actualités

Les Hawks se sortent du piège Knicks : Julius Randle et R.J Barrett sont demandés à l’accueil

Les Hawks rentraient à la maison à 1-1 après 2 premiers matchs plutôt convaincants. Il fallait faire le travail face à des Knicks dans le dur. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le travail a été bien fait.

Première surprise dans le 5 de départ, Tom Thibodeau décide de chambouler le sien, en intégrant Derrick Rose et Taj Gibson. Un choix qui suit la logique du match 2, où les deux vétérans avaient été plus qu’utiles. Une décision payante, puisque l’ancien meneur de Détroit enchaine bien et score rapidement 9 points sur la tête des Hawks. Sauf qu’en face, on ne compte pas se laisser faire. Trae Young attaque en vitesse le cercle, De’Andre Hunter excelle dans son rôle de 3 and D, avec quelques drives en plus, et le reste du collectif aligne les 3 points sur la défense des Knicks. Le banc des Hawks est décisif dans cette pluie de shoots, entre Danilo Gallinari et Lou Williams, aucune ouverture n’est refusée et Atlanta colle les Knicks. Jusqu’au moment où le match, serré, penche vers les Hawks. Trae Young prend tout en main, score efficacement et distribue le jeu de manière royale pour lancer un run de 22-5 pour clore la première mi-temps. 58-44, l’écart est fait.

Au retour des vestiaires, le scénario ne s’inverse pas. Les leaders supposés des Knicks sont exécrables. RJ Barrett finit à 7 points à 2/9 au shoot, Randle finit à 14 points à 2/15 au shoot, le bateau coule et personne ne s’inquiète. Derrick Rose est bien le seul à surnager, avec 30 points sur le match, pour essayer de ramener les Knicks, mais à 1 vs 5 la mission est impossible. Du côté des faucons de Géorgie, Clint Capela se régale face à la raquette absente de New-York, et martyrise le pauvre Nerlens Noel, souffrant de la cheville. A ses côtés, De’Andre Hunter continue son incroyable chantier, que ce soit en attaque ou en défense, où il emprisonne Julius Randle. L’écart restera tout le long de la seconde période aux alentours de 15 points, l’attaque des Hawks continuant de faire circuler le ballon, de prendre des bons shoots avec Trae Young à la baguette. Résultat final, 105-94, le rendez-vous est pris pour le game 4.

Des Knicks en perdition se sont faits désossés par des Hawks en pleine forme. L’écart de talent semble vraiment important, les hommes de Tom Thibodeau sont-ils capables de surmonter ce nouvel obstacle ?

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités