*
Connect with us

Actualités

Les Clippers remportent la bataille de Los Angeles : sans LeBron James et Anthony Davis, c’est plus simple

On attendait ce match comme une vraie bataille entre les deux équipes de Los Angeles. Malheureusement, le match aura vite tourné, un peu comme la cheville d’Anthony Davis. La répétition générale pour les playoffs aura lieu un autre jour.

Depuis 2 ans et l’arrivée de Kawhi Leonard et Paul George du côté des Clippers, la bataille de Los Angeles a toujours un caractère spécial. Cette nuit, malgré les absences de LeBron James, Dennis Schröder et Serge Ibaka, on espérait quand même un grand match. Entre un Anthony Davis qui revient en forme et le duo Kawhi Leonard – Paul George en face, on pouvait attendre une belle opposition. Pourtant, dès le début de match, les hommes de Tyronn Lue ont l’emprise sur le jeu. Les défenses essayent d’être efficaces, mais ça tombe dedans pour les Clippers. Le premier quart temps sera surtout marqué par la blessure d’Anthony Davis (4 points) au bout de 4 minutes. En reculant sur un shoot, le pied du numéro 3 heurte un panneau publicitaire et la cheville semble se tordre. L’ailier fort ne reviendra pas sur le parquet, le staff médical précisant qu’il est victime de spasmes au dos.

Dans le jeu, Marcus Morris (10 points) est chaud, et son talent individuel fait la différence face aux Lakers, trop occupés à s’occuper des All-Star. Le numéro 8 des Clippers a donc toute la latitude à 3 points et au poste pour scorer rapidement. De l’autre côté, les violets et or se retrouvent bloqués par la toile défensive mise en place par Tyronn Lue, et seul Kyle Kuzma (25 points) réussit à marquer de temps en temps. C’est la seule satisfaction pour les Lakers, mené 29-20 à la fin du premier quart temps.

L’entrée des bancs ne changera pas la physionomie du match. Nicolas Batum (5 points) est toujours aussi efficace en sortie de banc, apportant les petites touches nécessaires pour que les Clippers conservent leur avantage et l’accroisse même. Rajon Rondo (11 points) assume lui son rôle de meneur gestionnaire parfait, alternant le jeu avec ses partenaires et un jeu un peu plus personnel, avec des drives et un shoot à 3 points. Tout ça complété à l’intérieur par un Demarcus Cousins (11 points) qui fait mal avec son footwork à la raquette des Lakers, désemparée. Pour les Lakers, l’attaque est toujours aussi dégeulasse, le terme étant adapté à la médiocrité offensive. Pas de circulation du ballon, tous les shoots sont trop rapides ou forcés, les joueurs ne semblent pas se connaitre, et personne n’est là pour prendre ses responsabilités. Un coup de chaud de Paul George (24 points) finira de mettre les Clippers à l’abri. Même avec un Kawhi Leonard (15 points) plutôt discret, les noirs prennent une belle avance à la mi-temps, 65-42.

Au retour des vestiaires, on se dit que les Lakers se sont enfin remis à l’endroit, avec quelques shoots qui rentrent. Malheureusement pour eux, ce n’est qu’une impression. Kawhi Leonard joue le rôle de catalyseur de l’attaque, créant des différences pour lui et ses partenaires. Le jeu collectif des Clippers est léché, le ballon circule bien, Zubac (14 points) est parfait à la finition sous le cercle. La marque est répartie entre les scoreurs (7 joueurs au-dessus des 10 points) et la fin de match est gérée en pilote automatique par les Clippers. Les 20 points d’écart sont maintenus tout le reste du match, et même si Drummond (9 points) tente 2-3 choses, on a l’impression que le pivot joue tout seul. Dans le garbage time, Ben McLemore (9 points) et Terrence Mann (7 points) se montrent un peu pour leurs coachs. Mais le match se terminera sur un faux rythme concluant la partie. Résultat final : 118 à 94 pour les Clippers, sans forcer.

La montagne a accouché d’une souris. La bataille de Los Angeles se sera transformée en démonstration du jeu collectif des Clippers. L’affiche pourrait revenir en playoffs, on espère que les Lakers seront plus inspirés.

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Lebron James bientôt de retour sur les terrains : la star des Lakers sera de retour, au plus tard, dans 48 heures !

  2. Pingback: Accusé d'avoir calculé pour ne pas jouer les Lakers, Tyronn Lue répond : "Je m'en fous"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités