*
Connect with us

Actualités

Les Clippers font tomber les Suns : c’est parti, Los Angeles relance le projet remontada

Source Photo : Los Angeles Time

Être mené 2-0 avant de revenir dans une série de playoffs, c’est bel et bien devenu une signature des Clippers de Tyronn Lue. Grâce à un très bon troisième quart-temps, Los Angeles stoppe la longue série de victoires des Suns et revient à 2-1 dans cette finale de conférence imprévisible.

Pour ce premier match à L.A. de la série, Chris Paul est de retour pour affronter les Clippers, au Staples Center, de quoi raviver quelques vieux souvenirs. La rencontre part sur de bonnes bases offensivement, l’adresse et le jeu collectif prennent place avant de disparaître. Les Suns mettent un peu de temps à prendre leurs marques alors que les Clippers forcent un peu à trois points. Les leaders aussi ont du mal à se lancer. Paul George n’est pas en réussite et le tandem Chris Paul – Devin Booker n’inscrit 0 point dans le premier quart. L’opposition dans la raquette est plus intéressante au démarrage, Ayton assure en attaque, mais Zubac provoque beaucoup de fautes et est adroit aux lancers. En défense, le travail est fait des deux côtés pour rendre la partie très intense et fragiliser les gros scoreurs. Les rentrées de Kennard et Batum permettent de donner un léger avantage à Los Angeles, mais Phoenix effectue un bon retour dans le deuxième quart-temps. Les Suns s’appuient sur leur collectif contrairement aux Clippers, téméraires sur les isos. Mikal Bridges et Cam Johnson sont à la conclusion, quand Booker et Paul sont discrets, symbole de la force des Suns. Zubac continue son chantier dans la raquette, alors que CP3 et Book rentrent enfin des tirs en fin de première période pour donner un peu d’air, mais Paul George termine bien aussi de son côté, les leaders se préparent pour une grosse deuxième mi-temps.

L.A. ressort parfaitement des vestiaires. Reggie Jackson se relance après un premier acte raté, Ivica Zubac continue de gober du rebond dans la peinture, Patrick Beverley rentre dans la tête de Devin Booker, et Paul George relève le niveau : au tir, à la mène, en défense, PG13 est bien présent. Un run de 21-3 des Clippers et c’est au tour des Suns de trop insister sur les isos, délaissant leur jeu collectif qui fait habituellement leur réussite. Chris Paul est encore ménagé, Devin Booker est masqué, la cheville de Cameron Payne a tourné en première période et Phoenix cherche un second souffle. Temps-mort de Monty Williams qui trouve visiblement les mots, Phoenix parvient à placer un run de 7-0 et pense alors revenir à 8 points avant le dernier quart-temps. C’était sans compter le trois-points miraculeux de Paul George au buzzer. Du grand Playoff P, après son choke dans le Game 2.

Ce shoot donne de l’aplomb aux Clippers : Luke Kennard prend un trois points avec la faute dès le début du dernier quart-temps, 7 points lourds en 30 secondes, difficiles à encaisser moralement pour Phoenix. PG se rachète (27 points, 15 rebonds, 8 passes décisives), mais Los Angeles donne le bâton pour se faire battre alors qu’il y a un écart de 19 points au tableau d’affichage. Or, même dans une soirée difficile, les Suns savent briller dans le money time, surtout quand Chris Paul est dans la salle. Les Suns enclenchent un nouveau run de 12-0, mais ils n’ont plus de jus, et une contre-attaque en layup, suivi d’un tir longue distance de Jackson redonnent le sourire aux spectateurs californiens et un avantage décisif aux siens. Phoenix n’a plus les forces pour revenir dans le match. L’adresse au tir (39% au tir, 31% à trois points) et les pertes de balle (10 T.O.) auront eu raison d’eux. Les Clippers concluent ce succès sans encombre, victoire 106 – 92 et ils sont de retour dans la série.

Avant cette rencontre, la dernière défaite des Suns était déjà au Staples Center, lors du Game 3 de la série face aux Lakers au premier tour, avant d’enchaîner neuf victoires de rang. Les Clippers connaissent ce scénario mieux que personne, mais il était urgent de réagir à Los Angeles pour Paul George et ses partenaires s’ils ne voulaient pas subir le même sort que les Nuggets.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités