Les Bucks n’ont pas résisté au coup de chaud d’Al Horford : 30 points et 8 rebonds, 35 ans et alors ?
*
Connect with us

Actualités

Les Bucks n’ont pas résisté au coup de chaud d’Al Horford : 30 points et 8 rebonds, 35 ans et alors ?

Al Horford a proposé une très belle copie dans la victoire des Celtics contre les Milwaukee Bucks (116 – 108). Crucial depuis le début de la série, voire des play-offs, le joueur de Boston a tenu son équipe tout le long de la rencontre.

Très important dans cette série, Al Horford a une nouvelle fois joué un rôle crucial dans la victoire de son équipe contre Milwaukee. Dès le début du premier quart temps, le pivot de 35 ans a montré qu’il était chaud : 3/3 au shoot et 1/1 à trois points. Comme au match 3, qu’il avait terminé à 22 points et 16 rebonds, Al Horford marque de son empreinte et continue de faire énormément de bien à son équipe dans le 2ème quart temps. C’est d’ailleurs sur un de ses shoot que Boston prend l’avantage pour la première fois du match : 34 – 33 (6’35). Le pivot est chaud et les Bucks ne peuvent rien faire. C’est lui qui permet à son équipe de rester au contact des champions en titre en seconde mi-temps. Il prend ses responsabilités à l’image de cet énorme dunk (et gifle) sur la tête de Giannis Antetokounmpo pour égaliser : 80 – 80 (9’59).

Il termine le match à 30 points, 8 rebonds et 3 passes et s’offre en plus de beaux pourcentages : 11/14 au shoot (78%) et 5/7 à trois points (71%). Bouillant dans ce 4ème quart temps, Al Horford y inscrit 16 points et confirme la tendance qui le présente comme le meilleur joueur des Celtics depuis le début des playoffs. Sa belle performance lui permet de rejoindre la légende John Havlicek dans le cercle des joueurs des Celtics de plus de 30 ans ayant inscrit 30 points dans un match de playoff.

La soirée avait pourtant mal commencé pour l’équipe d’Ime Udoka. Robert Williams était annoncé « out » pour des douleurs au genou gauche. Le début de match a aussi été compliqué. D’entrée Milwaukee a imposé un rythme important créant rapidement un écart de 11 points : 10 – 21  (3’19). La balle circulait bien et la défense des Celtics ne savait pas vraiment où donner de la tête. Les 22% à trois points dans le 1er quart temps n’ont pas aidé non plus. Finalement, après quelques ajustements, les coéquipiers d’Al Horford se sont bien repris. Ils ont mis en place une grosse défense sur Giannis en lui bloquant l’accès direct au panier dans l’axe de la défense. Cette énorme pression n’a tout de même pas arrêté le Grec qui termine la 1ère mi-temps à 15 points. Et dans le 3ème quart temps, rien ne l’arrêtait. Giannis prend totalement feu (13 points dans le quart temps), les Celtics sont dépassés et mettent les Bucks rapidement dans le bonus (6’32). Jalen Brown (assez discret) et Grant Williams prennent rapidement leur 4ème faute. Malgré le temps fort, les hommes d’Ime Udoka résistent et ne sont qu’à 7 points de leur adversaire, avec un Jayson Tatum assez discret, mais pas pour longtemps. Alors qu’on rentre dans le money time, l’ailier des C’s se réveille et plante plusieurs gros shoots qui permettent de créer l’écart, à l’image d’une bombe à trois points pour donner 10 points d’avance à son équipe (106 -96) et pour sceller le match. Il termine à 30 points, 13 rebonds et 5 passes.

Les Milwaukee Bucks ont souffert de l’absence de Khris Middleton sur ce match. Trop seul, Giannis Antetokounmpo n’a pas réussi à porter son équipe dans le money time. Il n’a d’ailleurs inscrit que 6 petits points dans le 4ème quart-temps. Jrue Holiday quant à lui a été assez décevant : 5/22 au shoot (22%) et 1/6 à trois points (17%). A la fois maladroit et peu inspiré, le meneur n’a pas aidé le Grec en fin de match face à des Celtics en fusion. C’est donc dans un 4ème quart-temps où Boston a surclassé Milwaukee (43 -28) que le match s’est joué.

 

La série retourne donc au TD Garden à 2-2. Les Bucks ont manqué l’occasion de frapper un grand coup en prenant ce Game 4. Les Celtics quant à eux ont bien résisté face aux champions en titre. Rendez-vous dans moins de deux jours pour un Game 5 qui sent déjà la poudre.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le dunk de la nuit : Al Horford se paye Giannis Antetokounmpo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités