*
Connect with us

Actualités

Les Bucks écrabouillent les Nets avec facilité : Giannis Antetokounmpo voulait envoyer un message pour la rentrée

OUI ! La NBA est vraiment de retour et en toute logique, les Bucks ont ouvert le bal et malheureusement pour les Nets, Giannis Antetokounmpo était chaud bouillant, devant une équipe de Brooklyn à côté de ses pompes.

Une claque ? Ce serait assez dur de définir la défaite des Nets ainsi mais ils se sont fait clairement dominer. Le score final pique : 127 à 104. La soirée était spéciale pour la ville de Milwaukee, qui voyait leurs champions décrocher une belle bague et aussi accrocher une nouvelle bannière. Les Bucks ne rigolent pas dès le 1er quart-temps avec une défense de fer et une attaque de feu avec 37 points inscrits. Kevin Durant n’arrive pas à mettre dedans pendant que James Harden oublie de jouer. Si les deux lascars finiront par se réveiller, la défense est aux abonnés absents chez les Nets et c’est l’incompréhension quand on voit un gars comme Bruce Brown benché injustement. Brooklyn avait besoin de soldats face au combat physique des champions en titre.

Khris Middleton et Giannis Antetokounmpo ont fait des siennes, surtout ce dernier qui n’a pas hésite à montrer son nouveau shoot. Mais ce qui impressionne toujours autant, c’est sa puissance physique. Combien de fois le joueur s’est promené dans la raquette en envoyant les Nets dans le décor ? 32 points, 14 rebonds et 7 passes pour lui. Si Khris a été le fidèle lieutenant de Giannis, Pat Connaughton s’est montré avec ses 20 points, notamment après la blessure de Jrue Holiday. Le sophomore Nwora a aussi été très bon (15 points), n’ayant jamais eu peur de shooter et Bud lui a clairement donné la confiance. Les Bucks ont fait du très sale en attaque, surtout au shoot avec le semblant de défense de Brooklyn à 3 points. Les coéquipiers de Giannis Antetokounmpo ont claqué 17 paniers de loin !

Brooklyn ne peut pas vraiment s’en vouloir, leur équipe était vraiment en dessous. L’écart de 23 points n’est pas si cher payé vu leur niveau de jeu. James Harden a trop forcé les alleyoops, le jeu était trop individuel, Kevin Durant (32 points) a été trop seul malgré une 2ème mi-temps énorme. Sans Patty Mills, l’écart aurait été d’une violence sans nom et ses 21 points ont permis d’espérer car il faut noter que les Nets étaient aux alentours des 10 points pratiquement tout le match, avant d’exploser dans le dernier quart-temps. Enfin, et c’est la note la plus triste, Lamarcus Aldridge est complètement passé à côté de son match avec aucun shoot rentré.

Le Greek Freak a ainsi guidé les siens avec sa puissance, tout en montrant ses progrès dans les autres secteurs. Cette nuit, c’est l’envie qui a fait la différence. Les champions veulent rester champions et ça se voit. Le message est reçu !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités