Connect with us

News

Le grand homme du jour : Enes Kanter va ouvrir une école à OKC pour aider les minorités et les enfants en difficulté

Crédits photos : Michael Dwyer - AP Photo

Enes Kanter a gardé un lien fort avec l’Oklahoma, lui qui organise tous les étés son camp annuel là-bas. Et cette fois, le joueur des Celtics a décidé de s’investir encore un peu plus pour le Sooner State, en projettant carrément… d’ouvrir une école aidant les minorités et les personnes défavorisées à Oklahoma City.

Alors non, Enes Kanter n’aura pas son maillot retiré à OKC, il n’ira pas au Hall of Fame, c’est évident. Malgré tout, les fans du Thunder (et même de la NBA en général) retiendront sans doute pas mal de choses de ce grand gaillard atypique. Des anectotes marrantes (oui, il a déjà raté un match à cause d’une indigestion dûe à un trop grand nombre de burgers) comme flippantes (et oui, il a raté les NBA Global Games à Londres car il craignait de risquer sa vie à la suite d’un conflit avec le président Turc Recep Tayyip Erdoğan et le régime turc en général).

Sur le plan sportif, le joueur des Celtics a sans doute vécu ses plus belles années à OKC justement. Positionné dans un rôle de sixième homme avec de bonnes stats (14,2 points, 8 rebonds et 0,7 passe en presque 23 minutes), il n’est pas abusé de dire qu’Enes a contribué au relatif succès du Thunder dans cette période. Et le pivot voulant profiter de ses moyens pour aider les autres, c’est par une lettre adressée aux autorités éducatives de la ville d’Oklahoma City et trouvable dans The Frontier que l’ancien Blazer a annoncé son prochain projet : construire une école à OKC. Son nom ? The Enes Kanter School for Exceptionnal Learning (EKSEL)

De l’argent, Enes Kanter n’en manque pas (98 millions de dollars depuis son arrivée en NBA) et il le fait profiter à tout le monde d’ailleurs. Que ce soit à Utah, à Portland, à Boston, à New York et ici donc OKC, là où passe Enes, sa fondation effectue des actions caritatives afin d’aider les plus démunies. Mais ici on parle carrément d’une école. Et il voit les choses larges :

  • augmenter le niveau d’anglais pour qui ce n’est qu’une deuxième langue ;
  • développer leur emploi du temps concernant les sports et les arts ;
  • se concentrer sur la lecture, l’écriture les maths, la science ;
  • prendre en compte la santé émotionnelle, physique et mentale des enfants ;
  • accompagner les parents dans le cursus scolaire.

Évidemment, on peut faire un parallèle avec un autre joueur, qui a fait la même chose il y a un an, c’est bien sûr LeBron avec I Promise School, qui avait un peu le même but. Proposer des cours aux enfants défavorisés, et bien sûr, la gratuité.

Si le projet doit encore être validé par les autorités locales, le lieu décidé (il a été dit que l’école sera construite là où la demande est forte), nul doute qu’il est fort probable que le projet sera accepté. Enes Kanter est connu du côté de l’Oklahoma, un gars sûr, qui a prouvé sa fiabilité sur les terrains comme en-dehors avec son camp d’été.

Que dire ? Que dire à part que l’on soutient à mort Enes Kanter ? Rien, ses actions suffisent à elles-même. Il avait déjà montré qu’il tenait à aider les personnes en difficultés, cette fois, il passe la vitesse supérieure. Chapeau bas à Enes, et en attendant, on ne peut te souhaiter que de la réussite. Sur tous les plans.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




More in News