Connect with us

Actualités

Le culot de Kawhi Leonard lors de la réunion avec les Raptors : le karma est venu frapper à sa porte

BR

Si Kawhi Leonard souhaite s’imposer en tant que légende d’une autre franchise que les San Antonio Spurs, le temps presse. Le Fun Guy a maintenant 29 ans, il serait temps de poser ses valises une bonne fois pour toute et commencer à rapporter des titres à sa franchise. L’expérience avait bien commencé à Toronto, où il gagne un titre en un an. Mais Leonard n’a pas souhaité poursuivre l’aventure canadienne, pour des raisons aujourd’hui assez amusantes.

Après un bras de fer mémorable lors de l’été 2018, Kawhi Leonard quitte les San Antonio Spurs. L’ailier souhaitait ardemment sortir du Texas et son Front Office parviendra finalement à un accord avec les Toronto Raptors. The Klaw part donc rejoindre les canadiens et croise la route de DeMar DeRozan qui effectue le trajet inverse. Si ce trade sera très mal vécu par ce dernier, Leonard en sera lui très content puisqu’il lui permettra de glaner une nouvelle bague.

Mais au moment de la Free-Agency 2019, tout s’emballe pour le néo canadien. Libre de tout contrat, Kawhi n’a que l’embarras du choix et le luxe de se projeter où il le souhaite. Plusieurs franchises tentent d’attirer son attention. En premier lieu, les Los Angeles Clip… Lakers. C’est en effet les angelinos, les premiers qui attaquent le cas Kawhi. Ces derniers lui promettent la formation d’un big three quasiment synonyme de titre avec LeBron James et Anthony Davis.

Mais le Cyborg ne semble pas intéressé par la proposition du staff de Pelinka. Masaï Ujiri et les Raptors lui proposent alors une prolongation de contrat, dans l’espoir de recréer l’exploit de l’an passé. Réponse surprenante de l’intéressé, qui répond tout simplement qu’il ne croit pas en la capacité de l’équipe de réaliser le Back to Back cette saison. Selon lui, les dinos ne seront pas capables de recréer cette ambiance de vainqueur maintenant que les autres équipes de la Ligue les attendront au tournant. Par définition, il pense que les Raptors n’auront pas le niveau et fait donc ses valises pour rejoindre les Clippers.

On ne peut s’empêcher de penser à ce qu’auraient pu donner les Raptors avec le double MVP des Finals dans leurs rangs. Alors que personne ne les attendaient au delà de la 5e place cette saison, Toronto s’empare de la deuxième place de la conférence Est grâce à un Pascal Siakam en pleine forme et prêt à prendre ses responsabilités, en SR en tous cas. Kawhi avait tout dans cette franchise et était bien parti pour créer quelque chose de grand au Canada. L’avenir en décidera autrement et on ne peut que respecter ce choix, qui fait aujourd’hui comme hier couler beaucoup d’encre.

Si ce choix a beaucoup impressionné l’été dernier, c’est aujourd’hui moins le cas. En signant en même temps Kawhi Leonard et Paul George, les Clippers ont réalisé un très gros coup et laissaient entendre qu’ils étaient favoris pour cette année. L’histoire en décidera autrement, donnant le même résultat aux Clipps qu’aux Raptors. Kawhi est encore là pour un moment et la franchise californienne reste favorite pour les années à venir. Mais on ne peut s’empêcher de sourire quand on relit cette anecdote.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités