Connect with us

Actualités

L’ancien coach de Killian Hayes a un peu trop la confiance sur son poulain : lottery pick, 19 ans, ça nous rappelle quelqu’un

Killian Hayes est censé être « The Next » sous les couleurs bleu, blanc, rouge mais il faudra faire ses preuves dans la ligue nord-américaine et rien n’est plus difficile. Son ancien coach s’est exprimé sur son cas et il ne tarit pas d’éloges.

Erman Kunter a été l’ancien coach de Killian du côté de Cholet. Ce dernier pense sincèrement qu’il fera du très sale aux States. Il s’attend à le voir performer en NBA et déclare même qu’il est programmé pour ce championnat. Hayes tournait à 12,8 points, 39 % à 3 points, 6,2 passes en Eurocoupe et comme l’avait dit Tony Parker il y a un bon mois, Kunter pense que son ancien poulain possède une énorme marge de progression, comme il l’a rapporté au journal l’équipe :

« Quand on voyait un Nando De Colo, on savait que son jeu était fait pour l’Europe. Celui de Killian, qui se nourrit d’espaces, percute beaucoup, semble programmé pour la NBA. Cela ne veut pas dire qu’il n’aurait pas été efficace en Euroligue, mais cela fonctionnera aux États-Unis. »

Killian Hayes est annoncé très haut pour la draft 2020. Cette cuvée s’annonce spéciale, à cause des conditions liées au coronavirus. En terme de niveau, elle est au mieux passable, comparée à celle de l’an dernier. Comment va pouvoir être drafté ces joueurs, qui n’auront pas l’occasion de réaliser d’essai, c’est en tout cas le chemin que prend la NBA. Des scouts sont venus voir notre frenchy et peut être que ça aidera son dossier. Mais le voir si haut, peut nous rappeler Ntilikina, qui n’a pas réussi à assumer le talent d’un lottery pick mais tout le monde ne peut pas être performant dès 19 ans, d’autres ont besoin de plus de temps. Peut être que dans quelques années, le Knick sera un très, très bon joueur. Seul l’avenir nous le dira mais être prêt physiquement et mentalement, doit rester l’option numéro une. Rodrigue Beaubois en est le parfait exemple :

« Après, je me demande s’il est physiquement prêt. Je ne peux pas m’empêcher de penser à Rodrigue Beaubois, à qui j’avais dit qu’il n’était pas prêt pour le choc athlétique qui l’attendait en NBA. Il a fini par se blesser. Il ne faut pas que cela arrive à Killian. »

Kunter trouve que Killian a des qualités exceptionnelles mais attention, il ne faut surtout pas brûler les étapes. Venir en NBA tôt ne sert à rien, hormis gâcher son développement. Pour progresser, il faut jouer… Réponse dans quelques mois pour savoir si le choix était bon.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités