Connect with us

Actualités

La WNBA est en train de merder : la ligue veut forcer Delle Donne à jouer… Ou abandonner son salaire

Les joueuses WNBA ? 100% ou presque sont des crèmes. La ligue ? les proprios ? À l’image de beaucoup de sports, les gens des hautes instances sont peu recommandables. L’exemple de la légende Delle Donne le prouve.

Players Tribune permet aux sportifs ou sportives de s’exprimer et c’est exactement ce qu’a fait la superstar de Washington. Ses premiers mots font froid dans le dos :

« Je prends 64 pilules par jour. 25 avant le petit déjeuner, 20 après le petit déjeuner. 10 avant le dîner et 9 avant de dormir. »

Pourquoi Delle Donne décide de faire ça ? Uniquement pour faire ce qu’elle aime. Jouer au basket à haut niveau et cela fait maintenant une décennie (12 ans pour être exact). Comme elle l’écrit dans sa lettre, pas besoin d’être Sherlock Holmes pour savoir qu’un tel rendement, tue son corps à son petit feu, directement ou indirectement. La championne WNBA 2019 a ce qu’on appelle la maladie de Lyme, raison pour laquelle elle doit prendre autant de pilules pour jouer dans la ligue nord-américaine. Alors quand elle a vu le Covid-19 débarquer, elle a vite compris qu’elle était en danger. Faisant le nécessaire pour se protéger, son système immunitaire fout le camp à cause d’un simple rhume, une piqûre, voilà ce qu’est la maladie de Lyme. Ainsi le Coronavirus peut mettre sa vie en danger.

La WNBA s’est mise en route pour commencer son championnat et le travail fut long à l’image de la NBA ou la MLS. Mais les cas de Covid grandissants en floride n’aident pas vraiment à rassurer :

« Je voulais toujours  jouer, mais j’ai eu peur. J’ai parlé à mon médecin perso de ce que la ligue voulait faire et il a eu le sentiment que c’était toujours trop risqué. »

Delle Donne ne pensait pas à la suite, pour elle c’était d’une logique implacable, son absence était justifiée. Pourtant, la WNBA lui envoie ses docteurs et le couperet tombe : la ligue n’accepte pas le rendu de son docteur personnel. Elle doit venir jouer et si ce n’est pas le cas, l’ancienne MVP ne touchera aucun salaire :

« Ca fait mal. Très mal. Peut-être que le fait d’être blessée par ça fait de moi une personne naïve. Je sais que les sportifs ne sont pas censées parler des sentiments. Sauf que les sentiments, c’est tout ce que j’ai en ce moment. Je n’ai pas autant d’argent qu’un joueur NBA. »

Certaines stars NBA se sont soulevées pour défendre Delle Donne et on espère vraiment que la WNBA agira positivement. On espère aussi que son sponsor Nike, se soulèvera contre la ligue car il est impossible de voir cette joueuse risquer sa vie et son salaire. Lebron James, Stephen Curry ou James Harden ne se seraient jamais fait manquer de respect de telle manière par sa propre ligue pour une question de vie ou de mort car c’est bien le sujet dont il est question.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités