La trace d'un leader : Jimmy Butler préfère parler de son équipe plutôt que de sa performance
*
Connect with us

Actualités

La trace d’un leader : Jimmy Butler préfère parler de son équipe plutôt que de sa performance

Jimmy Butler

Le Miami Heat de Jimmy Butler s’est imposé dans le premier match de la finale de conférence Est contre les Boston Celtics (118 – 107). Auteur d’une énorme performance, la superstar a préféré parler de la prestation collective plutôt que de sa prestation individuelle. La classe !

Image

Une photo pour la postérité

On attendait un gros Jimmy Butler pour ce premier match de finale de conférence Est et on a été servi. Inarrêtable depuis le début des playoffs, l’ailier a continué sur sa lancée en nous offrant encore une performance historique : 41 points (12/19 au tir et 17/18 aux lancers francs), 9 rebonds, 5 passes.

« Jimmy Butler a eu 41/9/5/4/3 ce soir. Il est le premier joueur de l’histoire de la NBA en playoffs à atteindre ces chiffres depuis que les contres et les interceptions sont comptabilisées en 1974. »

Dans la seconde mi-temps catastrophique des Celtics, Jimmy Butler a été l’homme du moment. Absolument inarrêtable, le joueur du Heat n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Lors de ce second acte, il a inscrit 27 points à 8/11 au tir et 11/12 aux lancers francs. Mais, pour Jimmy, cela a avant tout été une démonstration collective de son équipe :

« Plus que tout, cela montre simplement ce dont nous sommes capables chaque fois que nous nous soucions de faire des stops défensifs, de jouer dans les espaces libres, d’aller sur la ligne des lancers francs, toutes ces bonnes choses »

En effet, la victoire du Heat est aussi une victoire collective. Jimmy Butler a été bien épaulé par ses coéquipiers. 5 joueurs de Miami ont terminé la rencontre avec 10 points ou plus. Gabe Vincent et Tyler Herro, respectivement à 17 et 18 points ont bien joué leur rôle de second couteau. Bam Adebayo, discret en première mi-temps, s’est réveillé et ça a tout changé. Une bonne nouvelle selon Jimmy Butler, puisque cela montre ce que son équipe est capable de faire et que les deux premiers quart-temps n’étaient pas dignes de leurs compétences :

« Ça me rappelle juste qu’on peut le faire. Je le vois sur la feuille (de statistiques). Je l’ai vécu. Donc j’attends de nous que nous fassions pareil à chaque quart-temps ».

Avec ce discours, Jimmy Butler s’impose encore plus comme le leader de l’équipe. Il implique aussi tous ses coéquipiers et ils vont avoir besoin d’être tous au niveau dans cette série contre les Boston Celtics.

Erik Spoelstra est un peu nostalgique d’affronter les Celtics : « Pat Riley va adorer ça »

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Les Celtics ne font qu’une bouchée du Heat (82 – 102) : encore un blowout dans ces playoffs, ça fait beaucoup là non ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités