*
Connect with us

Actualités

La saison NCAA s’est achevée : Baylor domine un match à sens unique, Gonzaga et Ayayi obligés de s’incliner

C’est désormais officiel, la saison universitaire s’est achevée ! Après le titre de Stanford chez les filles, ce fut au tour de Baylor de soulever le graal. La finale fut moins intéressante, la domination était telle que seuls les parieurs ont dû attendre la dernière seconde pour être sur que le programme l’emporterait. Pour les autres, il n’y avait pas de doute, la domination a eu lieu dans tous les secteurs et Gonzaga ne pouvait pas repartir avec la victoire.

Le début de match n’inspirait pas confiance. Jalen Suggs se prend deux fautes rapidement et handicape déjà son équipe. Gonzaga ne s’en remettra jamais mais mettre la défaite uniquement sur son dos serait trop facile. Dominé physiquement, mentalement et surtout psychologiquement, Gonzaga n’a pu lutter. Le programme pensait faire le parcours parfait. Aucune défaite cette saison pour Joel Ayayi et ses coéquipiers mais sur un match, tout peut arriver et cette finale restera leur seule défaite du tournoi. Le 9 à 0 annonçait déjà la couleur du scénario. La défense sur pick and roll et notamment avec les switchs, auront été la principale clé du match. Les Bears de Baylor se sont présentés comme une équipe compacte et mort de faim, en provoquant énormément de turnovers, sans oublier une domination monstre dans la peinture. L’écart en première mi-temps sera monté jusqu’à 19 points.

Il y aura bien eu un mini run, sans vraiment y croire. Les fans n’attendaient que ça, eux qui regardaient le match du stade de foot du campus. Le Covid a visiblement disparu mais bon les states… Ils étaient heureux de pouvoir fêter leur tournoi national, le premier de leur histoire. En face, on ne peut que penser au héros du final four, Jalen Suggs, auteur de 22 points dont 15 en seconde mi-temps. Il a montré toute sa passion mais fut bien trop seul. Gonzaga n’a jamais vraiment réussi à trouver leur flow durant ce match. Une bonne réussite au shoot mais peu de tentatives et d’opportunités, coincé par l’envie adverse.

C’est ainsi que s’achève la finale universitaire. Pour refermer ce chapitre, on a une pensée à Oscar Frayer, sa sœur, ainsi que leur ami. En effet, le basketteur de dernière année à Grand Canyon University est décédé dans un accident. Chouchou du public, il va laisser un grand vide et on peut compter sur le programme pour l’honorer comme il se doit lors de la prochaine saison. Le 1er match de la saison 2021-2022 risque d’être fort en émotion.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités