*
Connect with us

Actualités

La première de Zion Williamson a été réussie : 22 points en 18 minutes et surtout un énorme poids sur ses épaules

Lors de ces dernières décennies, on ne voit aucun rookie, hormis Lebron James, avoir eu autant une telle pression. Zion Williamson est un des joueurs les plus jamais attendus. Il se fait critiquer de toute part, par son soi-disant manque de shoot, son surpoids, sa santé toujours fébrile. Pas facile de commencer dans ces conditions, encore plus quand les médias US ne ratent pas une seconde de ce qu’il fait alors qu’il n’a pas posé officiellement le moindre pied sur le terrain dans un match de saison régulière. Mais ça c’était avant cette nuit où il n’aura pas encore un statut « normal ». S’il a été intégré dans le cinq de départ, il n’a pas encore un temps de jeu normal. Zion a joué 5 minutes au début de chaque quart-temps… Hormis lors du dernier où le match est parti en live mais dans le bon terme. Le rookie est désormais un joueur officiel NBA en ayant foulé le parquet.

Zion Williamson est donc rentré en 2ème position lors de la présentation du cinq majeur et semblait clairement hors de rythme. Il a réussi à planter 2 petits points durant en première mi-temps. Le futur crack a aussi montré quelques difficultés de placement. Il n’est pas facile pour lui d’être conquérant dès le début, puisqu’en l’espace de 10 minutes, il a joué 3 postes différents. En manque flagrant d’agressivité, Zion a reçu quelques ballons au poste bas, qu’il n’a pas réussi à convertir. Sur pick and roll, on sent quelques réflexes d’ailier, qu’il faudra gommer absolument car le garçon va être énormément amené à jouer pivot dans un small-ball, surtout dans le money-time. Et puis il y a eu ce fameux dernier quart-temps. Alvin Gentry voit que les 5 fameuses minutes allaient se terminer. Un changement va avoir lieu mais Zion Williamson plante un alley-oop ainsi qu’un panier à 3 points. Gentry demande à Melli de revenir sur le banc et annule le changement. Quelques secondes plus tard, il veut changer Zion à nouveau mais l’ailier prend littéralement feu en plantant 17 points de suite. Le public n’en peut plu et lâche même sur la ligne des lancers des « MVP, MVP, MVP ». Pour le préserver physiquement, Gentry prend un temps mort pour cette fois vraiment réaliser le changement. Le public aura beau crié « We Want Zion », il ne reviendra pas. De -9, la Nouvelle Orleans reviendra et passera même devant à +1. Les Pelicans ont perdu contre les Spurs mais l’important était ailleurs. Zion sait jouer sous pression et elle sera moindre au prochain match. Le temps d’un instant, les mauvais commentaires ne seront pas présents et il aura le droit de savourer sa nuit assez dingue.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités