Connect with us

News

La polémique entre la NBA et la Chine : les deux matchs Lakers–Nets seront déprogrammés de l’antenne chinoise !

Suite au tweet de Daryl Morey en soutien aux manifestants à Hong Kong, Adam Silver et la NBA se retrouvent dans une situation très délicate avec la Chine, un marché en pleine expansion et essentiel pour la NBA. Au-delà de l’imbroglio géopolitique causé, la NBA peut perdre gros, très gros. La télévision chinoise ne s’est pas fait attendre. Résultat : les deux rencontres Lakers-Nets ne seront pas retransmises. Ça risque pourtant de n’être que le début…

Qui aurait pu prévoir que Daryl Morey, GM fou des Rockets, serait impliqué dans le conflit géopolitique entre les Etats-Unis et la Chine ? Et pourtant, c’est ce qu’il en est. Ce vendredi 4 octobre, Daryl a posté un tweet en soutien aux manifestants de Hong Kong. À partir de là, c’est un tsunami d’indignation qui s’est abattu sur Daryl Morey, la NBA et les Etats-Unis en général. La NBA travaille depuis de nombreuses années avec la Chine, notamment avec l’aide de Yao Ming qui a fait son entrée en NBA en 2002. La Chine représente un marché gigantesque pour le business qu’est la NBA. La chaîne de télévision chinoise CCTV a immédiatement annoncé la fin des retransmissions des rencontres des Rockets, plusieurs sponsors ont suivi, ont mis un terme aux contrats avec la franchise de Houston. Ce n’est pas tout. Les deux rencontres qui doivent opposer les Lakers aux Nets ne seront pas diffusées ! Des dizaines de millions de fans chinois seront privés de ces matchs entre deux équipes flamboyantes. Pas de LeBron, de Anthony Davis ou de Kyrie Irving pour les fans chinois. Un boycott de toutes les instances chinoises peut s’avérer une perte économique catastrophique pour la NBA qui compte sur ce marché énorme. Pour tenter (en vain) de calmer les ardeurs des acteurs chinois, Adam Silver s’est exprimé sur la question et s’est même excusé du préjudice causé par cette prise de position. Le GM des Rockets n’a pas tardé non plus à se confondre en excuses.

Je ne voulais pas blesser les fans de Rockets et mes amis en Chine. Je ne faisais que formuler une pensée qui se base sur une interprétation d’un événement compliqué. Depuis ce tweet, j’ai eu de nombreuses occasions d’entendre et considérer d’autres perspectives. J’ai toujours apprécié le soutien de nos fans et sponsors chinois. J’espère que ceux qui sont contrariés sauront que je ne voulais pas les offenser.

On est en droit de se poser la question sur les intentions de la NBA. Il est évident qu’elle un représente un business florissant et qui se voue à une expansion internationale. Bien souvent, Adam Silver n’a pas hésité à se positionner très fermement sur des controverses sociétales. On pense à la suspension exemplaire et sans précédent de Donald Sterling, coupable de propos racistes et destitué de sa place à la tête des Clippers et au sein de la NBA. Il y a également eu la prise de position contre une loi homophobe sévissant en Caroline du Nord et qui a vu le All-Star Game 2017 retiré à Charlotte. Pourtant, dans cette polémique, on sent le commissionner Adam Silver bien plus fébrile qu’à son accoutumée. Aurait-il peur de perdre un acteur si important qu’est la Chine ? Surement. La NBA est un vecteur de valeurs et permet à des millions de fans d’échapper à ce monde et de rêver. Cet incident nous prouve que l’argent reste le moteur de notre société. Cependant, Adam Silver est tout de même venu à la rescousse de Daryl Morey et rappelle que la liberté d’expression est et restera toujours d’actualité en NBA.

Je reconnais que notre communiqué initial a laissé des gens en colère, confus ou perdus sur qui nous sommes ou ce que la NBA défend. Laissez-moi être plus clair. Lors des 3 dernières décennies la NBA a développé une grande affinité pour les gens en Chine. Nous avons vu à quel point le basket peut être important pour permettre d’échanger entre les Etats-Unis et la Chine. Au même moment, nous sommes conscients que nos deux pays ont des systèmes politiques et des croyances différents. Et comme de nombreuses marques dans le monde, nous apportons notre business dans des pays avec des systèmes politiques différents. Mais pour ceux qui questionnent notre motivation, cela va plus loin que le développement de notre business. Les valeurs que sont l’égalité, le respect et la liberté d’expression définissent depuis longtemps la NBA et continueront de le faire. En tant que ligue américaine et qui opère dans le monde, parmi nos plus grosses contributions il y a ces valeurs. En fait, une des grandes forces de la NBA c’est notre diversité – de points de vue, d’origines, d’ethnicités, de genres ou de religions. 25% des joueurs NBA sont nés en dehors des Etats-Unis et nos collègues travaillent dans des bureaux de la ligue à travers le monde, Pékin, Hong Kong, Shanghai et Taïwan. Avec cette diversité vient le fait que peu importe nos différences, nous nous respectons, et ce que nous avons en commun, c’est de croire que la puissance du sport peut faire la différence et cela reste notre principe fondamental. Il est inévitable que les gens dans le monde – dont les Américains et les Chinois – vont avoir des points de vue différents sur différents problèmes. Ce n’est pas le rôle de la NBA de se prononcer sur ces différences. Pourtant, La NBA ne va pas se mettre dans une position où elle régule ce que les joueurs, employés et les propriétaires des équipes disent ou ne disent pas sur ces problèmes. Nous ne pouvons tout simplement pas opérer de cette manière. Le basketball a une grande place dans le cœur et esprits de ces deux peuples. À une époque où la division entre les nations s’accroit, nous pensons que le sport à la force d’unir sur ce que partagent tous les êtres humains, plutôt que les différences.

Par cette déclaration, Adam Silver affiche son soutien envers le GM des Rockets et envers les libertés individuelles de chacun des acteurs qui composent la NBA. Cependant, pour beaucoup, cette déclaration est un moyen de satisfaire un peu tout le monde et surtout les intérêts financiers et commerciaux de la Grand Ligue.

Un tweet et c’est toute la NBA qui se retrouve chamboulée et dans des sables très mouvants. La NBA a beaucoup à perdre avec la Chine. Surtout, que les instances officielles chinoises n’en démordent pas et n’acceptent toujours pas cet affront venu tout droit du pays de l’Oncle Sam. Est-ce que le basket-ball sera plus fort ? Pas sûr. Affaire à suivre…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Un voyage à gagner à Brooklyn e participant à la bonne cause




SOIRÉE NBA @ TOULOUSE LE 22 OCTOBRE




More in News