Connect with us

Actualités

La NBA refuse la demande des Lakers : les 10 millions de Luol Deng restent à leur charge !

source image : slamonline.com

Afin d’économiser quelques dollars, les Lakers ont demandé à la NBA s’ils pouvaient effacer les 10 millions de dollars restants sur le contrat de Luol Deng de leurs finances. Malheureusement, la grande ligue a refusé, la franchise de L.A devra payer l’Anglais.

En 2016, la NBA rentre dans une nouvelle dimension avec l’explosion du salary-cap. Avec le nouveau deal des droits TV, le plafond salarial augmente de plus de 20 millions de dollars passant de 70 à 94.5 (!) soit une hausse de 34%. Depuis l’année dernière, il a même atteint les 109.14 millions de dollars. Il y a 4 ans, on assiste alors à une pluie torrentielle de billets verts. Une aubaine pour les franchises et davantage pour les joueurs libres qui vont s’en mettre plein les poches. Des contrats pourris qui plombent encore les finances de certaines équipes à l’image de celui signé par Nicolas Batum (127 millions sur 5 ans). Les Lakers, eux, vont signer deux des pires deals cette année : 64 millions sur 4 ans pour Mozgov et 70 pour Luol Deng. Jackpot.

Transféré à Brooklyn puis au Magic, le salaire du russe est toujours versé par la franchise floridienne jusqu’en 2022 (5.6 millions). Celui de Luol Deng par les Lakers. Los Angeles a bien essayé de s’en débarrasser en envoyant une demande à la NBA. Et bien la requête vient tout juste d’être rejetée par la ligue. La direction devra payer les 10 millions restants jusqu’en 2022 via la strecth provision qui permet d’étaler le salaire sur plusieurs saisons.

Les Lakers arguaient que l’ancien All-Star de Chicago avait subi une blessure l’ayant contraint de prendre sa retraite. Seulement, Luol Deng s’est engagé un peu plus tard avec les Wolves. Il n’aura joué qu’une saison à Los Angeles pour 7.6 points en 56 matchs.

Luol Deng est désormais à la retraite après 15 saisons dont 10 à Chicago. C’est en compagnie de Joakim Noah et Derrick Rose qu’il écrira les plus belles pages de sa carrière en étant retenu deux fois pour le All-Star Game en 2012 et 2013.

La Caroline du Sud ne connait pas le respect, même un jour de rentrée NCAA

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités