Connect with us

Actualités

La marche était trop haute : Les Suns visent maintenant Beverley, Joseph et Dinwiddie

Source photo : Houston Chronicle
Il y a quelques jours, nous apprenions que Terry Rozier, Damian Lillard et Kemba Walker étaient sur la short list des Suns. Apparemment, c’était juste pour utiliser du crédit pour le téléphone.

Nous sommes bien loin des stars appelées il y a quelques jours. Depuis ces trois stops, les Suns ont vu leurs ambitions à la baisse et désormais les trois profils recherchés sont bien plus accessibles. Il s’agit de trois meneurs qui ne sont pas des stars, ni des boulets : Pat Beverley, Cory Joseph et Spencer Dinwiddie.

Après une longue blessure et une saison en partie ratée, le meneur des Clippers entre dans sa dernière année de contrat. Le voir changer de franchise ne serait pas impossible, cependant, ça serait étrange de laisser un soldat, un gars qui peut mourir sur le terrain, partir contre un joueur de niveau équivalent, voire inférieur.

Quant à Cory Joseph, c’est peut-être le « plus facile » à avoir. Tout d’abord, il entre également dans sa dernière année de contrat, et malgré sa bonne place dans la rotation, les Pacers ont pris un meneur à la draft (Aaron Holiday). Maintenant, Indiana souhaite garder son équipe, et il faut une très bonne offre afin de le laisser partir.

Enfin, Spencer Dinwiddie, qui lui aussi entre dans sa dernière année de contrat. Un vrai steal. Après le départ de Lin, il est peut-être plus compliqué de le choper étant donné que les Nets veulent associer D’Angelo Russell à un autre meneur sur de longues séquences. Dans le même temps, la franchise ne voudra pas prolonger le vainqueur du Skills Challenge, puisqu’il vient de réaliser une saison plus que convaincante, donc s’il y a coup à faire, un trade à proposer, c’est certainement sur lui qu’il faut foncer.

A la recherche d’un meneur confirmé dans toute la ligue, les Suns visent trois meneurs qui ne sont pas indispensables à leurs franchises respectives. Le niveau est certes moins bon que les Lillard et Walker, mais c’est nettement plus accessible. Et plus le temps passe, plus ça profite à Elie Okobo…
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités