*
Connect with us

Actualités

Khris Middleton s’occupe de réinventer le mot clutch : Dallas peut avoir des regrets…

C’était LE match à ne pas rater. Dallas face à Milwaukee, deux équipes avec un niveau pas si éloigné et deux candidats pour un beau parcours en playoffs. Giannis Antetokounmpo ? Luka Doncic ? Non le vrai héros de la soirée se nommait Khris Middleton. Il s’est incrusté dans la bataille pour jouer les clutch-players et avec un calme qui le caractérise si bien, l’arrière a « sauvé » la rencontre des siens pour l’emporter dans un match pour le moins appréciable dans sa globalité.

Khris Middleton est la définition d’être sous-coté. La star de Milwaukee a de nouveau livré un match A+ : 25 points, 8 rebonds, 5 passes, 8/20 au shoot et 3/7 à 3 points. Son money-time a été prodigieux car il fait basculer le match à lui seul. Un peu plus de 2 minutes à jouer, Khris Middleton enclenche le shoot à 3 points sur la tronche de James Johnson en 1 vs 1, qu’il a pris pour son petit en fin de match. Mené avant ce swish, Milwaukee repasse devant. Quelques secondes plus tard, ce même James Johnson reprend tarif, sur une situation de pick and roll, devant un Luka Doncic qui va commencer à bouder comme Dewey de Malcolm. Les Bucks tiendront ce résultat et Dallas aura pourtant eu des occasions. A seulement -3, Trey Burke et Kristaps Porzingis ont deux occasions mais leurs shoots ne rentreront pas. Ce dernier a énormément joué pour un 2ème match, après 5 mois d’absence. Son dernier shoot qui touche pas la planche est assez évocateur. Il faudra un peu de temps pour trouver le rythme (15 points à 6/19 au shoot et 4 balles perdues). Petite polémique, Luka et Carlisle ne sont pas d’accord. Le premier souhaitait un temps mort, le second non, qui évoque le fait que Milwaukee aurait pu se replacer en défense pour la tentative d’égalisation. A la toute dernière seconde, Luka Doncic tente un panier miraculeux, en vain. Les Bucks ont tenu bon.

La rencontre a été dominée par les Bucks. Dallas a vraiment du mal à rentrer dedans, surtout offensivement, notamment du à pas moins de 5 joueurs out. Les Mavs ne mènent que lors des 5 premières minutes avant de connaître cette panne d’adresse. Luka Doncic est heureusement là pour porter les siens, surtout avec un beau run en fin de 2ème quart-temps : 28 points, 9 rebonds et 13 passes. Bien aidé par Tim Hardaway Jr, les Mavericks grapillent l’écart petit à petit. Ils sont bien aidés par les visiteurs. Même si ces derniers jouent bien, que de lancers ratés à l’instar de Giannis Antetokounmpo, catastrophique dans le domaine avec 1/10 (12/25 pour les Bucks). Il met 10 points dans le dernier quart-temps, avant de laisser son coéquipier All-Star briller à son tour. Le Grec termine à 31 points et 9 rebonds. Petit shootout sur son grand frère Thanasis. Il n’a joué que 4 petites minutes, le temps de faire de bruit en apportant son énergie et planter 5 points. C’est peut être la première fois qu’à la télé (ESPN), son nom a été autant prononcé et pas pour dire que c’était le frère du double MVP. Après un calendrier pour le moins facile en jouant 3 fois Detroit notamment, c’est une victoire qui fera du bien dans les têtes, c’est une certitude.

Luka Doncic dormira mal à coup sur, il pensait pouvoir arracher la victoire mais Khris Middleton en a décidé autrement. Un joueur sous-estimé dont il faudra bien plus parler. Car le go to guy dans l’équipe dans le crunch time, c’est bien lui. Pour un gars de 2ème tour et qui a commencé sa carrière en G-League, il peut être fier de pouvoir cartonner face aux meilleurs joueurs du monde et à la télé nationale. On peut d’ailleurs voir l’osmose et la confiance qui règnent entre lui et Giannis Antetokounmpo, surtout lors des fins de match couperets.

Jimmy Butler ou l’art de changer aux yeux des gens : « Maintenant tout le monde a une perspective différente sur qui je suis »

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Willie Cauley-Stein envoie un high kick à Jrue Holiday : une action aussi utile que Sanji dans le dernier scan

  2. Pingback: Shai Gilgeous-Alexander se sublime encore dans le money-time : les Bulls auteurs du choke de l'année

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités