Khris Middleton et les Bucks savent que la route sera toujours aussi compliquée en playoffs, même sans Kawhi Leonard
*
Connect with us

Actualités

Khris Middleton et les Bucks savent que la route sera toujours aussi compliquée en playoffs, même sans Kawhi Leonard

Source photo : talkbasket.net

Avec le meilleur bilan de toute la NBA et le MVP de la saison (Giannis Antetokounmpo), les Bucks étaient attendus lors des derniers playoffs. S’ils n’ont pas déçu, ils ont tout de même subi la loi Kawhi Leonard. Une élimination qui aura au moins eu le mérite de leur faire réaliser qu’aller jusqu’au bout ne serait pas une mince affaire.

Et pourtant, face aux Raptors ils avaient plutôt très bien démarré la série puisqu’ils menaient 2-0 à l’issue des deux premiers matchs à Milwaukee. A ce moment là certains craignaient même que la série soit expéditive… Mais Kawhi Leonard et les Raptors se sont réveillés et ont remporté les 4 rencontres suivantes pour filer en finales NBA. Surpris, les Bucks n’ont jamais réussi à se tirer la tête hors de l’eau. Pourtant, comme le souligne Khris Middleton, il ne s’agit pas d’une question de relâchement de la part de son équipe, mais bel et bien d’un manque d’ajustements face à la hargne de Toronto. Les Bucks étaient encore bien dans le coup lors du Game 3, mais l’avoir laissé filer a entraîné une suite d’erreurs de leur part les conduisant à l’élimination. Maintenant débarrassés de Kawhi Leonard, parti chez les Clippers, on pourrait croire que le chemin jusqu’aux finales s’est considérablement ouvert, mais le lieutenant des Daims est conscient du challenge qui les attend.

« Aussi loin que nous soyons allés l’an dernier, on sait que ce ne sera pas aussi facile à nouveau. Je ne le vois pas comme une course simplement entre Milwaukee, Philadelphie et Boston. Il faudra regarder tout le monde. Si tu arrives en pensant que tu vas gagner, tu risques de te faire botter le cul. C’est notre approche : prendre tout le monde au sérieux.  » Khris Middleton via The Washington Post

Effectivement, malgré le départ de Jimmy Butler, les 76ers ont conservé un effectif monstrueux et font aussi figure de favoris, pendant que les Celtics chercheront à mieux intégrer Kemba Walker à leur système qu’ils ne l’ont fait avec Kyrie Irving. Mais une course au titre ne se fait pas qu’entre deux ou trois franchises, et les Bucks savent qu’il faudra toujours jouer sérieusement contre des équipes comme Miami, Indiana ou Brooklyn.

Espérons pour eux que la déception de l’élimination leur ait fait passer un cap mentalement. Vu le discours de Khris Middleton, il semblerait que ce soit un grand oui !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités