Kemba Walker et Brad Stevens, une relation qui ne marchait plus : décidément les meneurs à Boston, c'est compliqué...
*
Connect with us

Actualités

Kemba Walker et Brad Stevens, une relation qui ne marchait plus : décidément les meneurs à Boston, c’est compliqué…

Source Photo : USA Today Sports

Kemba Walker ne sera resté que deux saisons aux Celtics. Trop inconstant cette année, Brad Stevens a rapidement profité de son nouveau poste pour le trader au Thunder. Plus qu’un problème de performances sportives, le meneur et le coach des Celtics ne semblaient pas très ami-ami. Comme une impression de déjà vu.

A peine devenu président des opérations basket, Brad Stevens s’est vite débarrassé de Kemba Walker, en l’envoyant à OKC pour récupérer Al Horford. Le meneur n’a pas convaincu depuis son arrivée alors qu’il a débarqué avec un gros contrat pour remplacer Kyrie Irving. Selon The Athletic, la relation entre les deux hommes n’était pas excellente. Le journal américain rapporte que, malgré le respect mutuel, il y avait bel et bien des tensions et des prises de tête dans le vestiaire de Boston, notamment en fin de saison. Brad Stevens serait plus dur avec Kemba Walker qu’avec les autres joueurs, lui reprochant particulièrement ses erreurs défensives.

Les histoires d’amour continuent entre les Celtics et les meneurs. Entre le trade si douloureux pour les fans de Isaiah Thomas aux Cavs pour faire venir Kyrie Irving, et ce même Uncle Drew, qui était arrivé pour mener les Celtics vers le titre, avant de s’embrouiller avec tout le Massachusetts pour rejoindre Brooklyn après deux saisons, on peut dire que Boston galère pas mal avec ses meneurs depuis quelques années. Néanmoins, toujours selon les informations de The Athletic, le message de Brad Stevens avait vraiment du mal à passer auprès des joueurs. Gordon Hayward aurait déclaré à son ancien coach qu’il devait élever la voix s’il espérait gagner. Le rapport précise également que le manque de cohésion dans le vestiaire aurait freiné Blake Griffin de signer à Boston lorsqu’il était agent libre.

Avec son nouveau rôle, Brad Stevens peut reconstruire Boston comme il le souhaite. Il n’avait plus suffisamment d’influence sur le banc, mais il a maintenant l’opportunité d’organiser la meilleure équipe autour de Jayson Tatum. Cet avenir se fera cependant sans Kemba Walker et ce sera désormais au nouveau coach, nommé par Brad Stevens, qui devra trouver à qui confier la mène.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités