Kawhi Leonard croit en son équipe, quand elle est en bonne santé : "Le ciel est notre limite", le load management aussi
*
Connect with us

Actualités

Kawhi Leonard croit en son équipe, quand elle est en bonne santé : « Le ciel est notre limite », le load management aussi

Crédits photo : Getty Images

S’il y a bien une équipe frustrante de toute la saison NBA c’est sans aucun doute les Clippers. Disposant sur le papier d’une équipe redoutable (Kawhi et Paul George en tête), on ne la voit finalement que très rarement au complet sur les parquets, la faute à des blessures et une pointe de load management. Et ça n’empêche pas le MVP des Finales 2019 d’être confiant sur l’avenir de son équipe.

Trois. C’est le nombre maximal de matchs lors desquels figuraient sur la feuille de stats les noms de Kawhi, Paul George, Pat Beverley, Ivica Zubac et Marcus Morris ensemble dans le 5 majeur. C’est à l’issue d’une écrasante victoire 132-103 sur les Denver Nuggets que les Clippers ont battu ce record qui restera sans doute dans les annales de l’histoire de la franchise (non). Dans tous les cas, cela reste une victoire majeure puisque qu’elle permet à Los Angeles de revenir à un bilan similaire (40-19) et de se rapprocher des Lakers en 45-12.

Comme d’habitude, et avec un trio pareil il fallait s’y attendre, la défense des Clippers a été remarquable. Avec « seulement » 103 points encaissés (les nostalgiques des années 90-2000 sont priés de passer leur chemin), le trio Leonard-George-Beverley a été à la hauteur des attentes et memes qu’on a pu voir en début de saison, notamment en bloquant Jamal Murray à 11 petits points, et Nikola Jokic à seulement 2 passes décisives (alors même qu’il est le numéro 1 au nombre de triple-doubles pour un pivot).

Le banc aussi a fourni l’effort, bien sûr Montrezl Harrell avec son gros double-double à 18 points et 10 rebonds, Lou Williams à 5/7 à 3 points, ou encore Reggie Jackson qui se permet un 10/8/7 pour son quatrième match à Los Angeles. Et tout ce tableau n’est pas pour déplaire à Kawhi.

« Seul le ciel est notre limite. On a des joueurs très talentueux, des jeunes, des vétérans, et mis bout à bout fait que je sens qu’on peut être une des meilleures équipes. Il s’agit simplement de continuer à nous préserver et à nous faire confiance les uns les autres, et de seulement regarder match par match. »

Ce n’est pas une nouvelle, il faudra compter sur les deux Los Angeles lors des Playoffs à l’Ouest. Kawhi et PG veulent montrer que leur association est taillée pour le succès, reste maintenant à voir sur le terrain de manière constante. De toute façon, le bilan comptable sera fait au mois de juin.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods




More in Actualités