*
Connect with us

Actualités

Kawhi Leonard est vraiment injouable en ce moment : des Knicks courageux mais impuissants face au cyborg

Source photo : Twitter Clippers

Kawhi Leonard est vraiment une machine. Sur les 3 derniers matchs (or celui contre Orlando), le mec a scoré à chaque fois plus de 30 points, c’est dire dans quelle grande forme il est, bien que le protocole est venu un peu gâcher tout ça. Devant une équipe courageuse des Knicks mais bien trop impuissante, The Klaw a fait parler la poudre, bien aidé d’un Serge Ibaka décisif en fin de rencontre. Les Knicks ont dû s’incliner face à la machine : 28 points, 4 rebonds, 3 passes, 8/15 au shoot et 11/11 à 3 points. Le bougre tourne donc à 30 points par match depuis désormais 5 rencontres.

Les Knicks ne sont pas vraiment hype à cause de leur effectif et surtout mauvais résultats ces dernières années et pourtant, ils sont bons en ce début de saison. En passant à une heure « cool », c’est l’occasion de se montrer pour les français et ils n’ont pas déçu. RJ Barrett et Julius Randle se montrent percutants d’entrée de jeu grâce à un jeu de pick and roll, que les Clippers ont bien du mal à gérer en ce début de match. Faut dire que les New-Yorkais sont sacrément adroits en shootant avec un impeccable 80%. Après avoir été « évincés », Paul George et Kawhi Leonard touchent un peu plus la gonfle et commencent à sanctionner pour répondre aux 12 points et 6 rebonds de Julius Randle après le 1er quart-temps. C’est alors que Lou Williams fait son entrée en jeu. 9 points par match cette saison mais au MSG, il a décidé de briller face au rookie Immanuel Quickley pendant les premières minutes. Ce dernier le considère comme son joueur préféré et peut être qu’il a voulu lui rendre hommage. 10 points en 10 minutes pour le meneur remplaçant et il fait perdre la tête à toute la défense en délivrant comme un prince, teardrop après teadrop. Et la perf inattendue de Patrick Patterson rabat les cartes : 5/5 au shoot et 3/3 à 3 points. Le jeu collectif lui permet d’avoir des tickets de shoots et les Clippers mènent d’un point avant de rentrer au vestiaire.

Pour bien débuter la seconde mi-temps, Paul George et Kawhi Leonard commencent fort. Ils rentrent dans le lard, suivi d’un Reggie Jackson adroit de loin et les fameux 3èmes quart-temps que l’on connait trop bien chez les Knicks refont surface. Après la sortie de PG13, « The Klaw » prend vraiment la mesure du match et les locaux se font allumer. D’abord avec ses grosses mains, aussi volumineuses que le nombre d’épisodes dans One Piece mais il en va de même en attaque avec sa patience. Le natif de San Diego est tout simplement dans la zone et les Knicks n’arrivent pas à l’arrêter. Julius Randle a balancé à 3 points mais quand le match se dirige vers un duel d’attaque, New-York perd très souvent à ce jeu. R.J Barrett répond aussi présent, tout comme Quickley. Ces trois là seront à 20 points sauf que le collectif est bien trop grand en face et la défense ne lutte plus chez N.Y. Ce sera finalement le duo Serge Ibaka et Kawhi Leonard qui réussira à dominer leurs adversaires en fin de match. Les hommes de Thibodeau auront fait trop peu de stops pour réussir à jouer dans la cour de L.A ce soir.

Les Clippers sont vraiment injouables, surtout quand Kawhi Leonard est là.  Lorsque ce dernier joue, son équipe remporte tous les matchs ou presque. En effet, ils sont sur une série de 8 victoires de suite en sa présence. Il se positionne tout doucement comme un candidat au titre de MVP. Rien de plus normal quand le double MVP des finales est tout simplement le joueur ayant le plus gros pourcentage de victoires dans l’histoire. Rien que ça…

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le signe de respect entre Lou Williams et Immanuel Quickley : jouer et performer contre un de ses joueurs préférés, ça doit faire quelque chose

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités