......
...Karl-Anthony Towns a tué Anthony Davis dans le money-time : 27 points, 27 rebonds et de la défense s’il vous plait – The Daily Dunk – Actualité NBA quotidienne
Connect with us

News

Karl-Anthony Towns a tué Anthony Davis dans le money-time : 27 points, 27 rebonds et de la défense s’il vous plait

Source photo : Twitter

Plus que les statistiques, c’est la performance de Karl-Anthony Towns qui a impressionné hier soir. L’intérieur de Minnesota a été énorme et encore plus dans le money-time où Anthony Davis s’est fait bouffer de A à Z.

Quelle fin de match de la part du chat le plus costaud de la planète. Il plante le shoot à 3 points qui fera passer son équipe pour de bon à 3 minutes de la fin. Juste après, il stoppe Anthony Davis sur un énorme contre à 3 points. Qui a dit que l’intérieur ne défendait pas ? Ok, c’est peut être nous puisque l’action qui suit le and one de Jrue Holiday, Towns effectue un autre stop, sans contre cette fois-ci. Enfin sur l’action suivante, il remet un autre contre, encore sur l’Unibrow ! Lors de la fin de match, Anthony Davis n’a tout simplement pas vu le jour alors qu’en face, KAT a absolument tout fait. Des rebonds, des paniers, des stops. Cette saison, le joueur montre un autre visage en défense et c’est tant mieux pour son équipe. On ne lui enlève rien mais peut être que la blessure d’Anthony Davis a joué sur sa fin de rencontre.

27 points, 27 rebonds : Karl-Anthony Towns a envoyé du lourd dans un match all-time. Le joueur joue comme un vrai all-star, même si la concurrence est rude pour le match des étoiles. Il se mue de plus en plus comme un leader, malgré qu’il ait souffert en première mi-temps. Anthony Davis avait commencé peut être un peu trop fort, lui qui finit tout de même à 30 points, malgré son petit « choke » dans le moment le plus important du match. Jrue Holiday aura été aussi présent avec 25 unités mais il n’a pas été exempt de tout reproche dans le crunch time. On voit tout de même qu’il y a du mieux dans cette équipe, de par la présence de Payton qui orchestre bien le groupe et l’attaque des Pelicans. Malheureusement, il a manqué de rigueur et certains joueurs ont été sous-estimés en face, tel que Jones, véritable lieutenant du Kat pour tuer le match avec deux lancers et un lay-up.

Derrick Rose n’était toujours pas là et il fallait en avoir dans la tête pour ne pas céder, surtout après la cruelle défaite contre Dallas d’un dénommé Luka Doncic. Tout aurait pu partir en vrille après avoir pris 37 points dans le 3ème. Le salut sera passé par la défense en encaissant seulement 17 points dans les 12 dernières minutes. 
Autre fait de match, Saunders qui a écouté ses assistants. Dans le 2ème quart-temps, il a envoyé Luol Deng auteur de 5 points en quelques secondes. L’énergie est clairement différente avec le nouveau coach. Sans vouloir casser l’ambiance, ça arrive tout le temps avec un remplacement d’entraîneur et ce sera à eux de faire la différence sur la durée. Plutôt bon au premier match, Andrew Wiggins a marqué 17 points et a foiré quelques shoots dans les dernières secondes. On attend des meilleurs shoots de sa part car quand ça ne rentre pas, c’est vilain.

Minnesota court toujours après les playoffs et comme par hasard, la franchise affronte un certain Jimmy Butler lors de leur prochaine rencontre. Une rencontre qui s’annonce déjà explosive et préparez vous à un match de fou !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in News