*
Connect with us

Actualités

John Wall avait envie de faire du sale à Washington : retour perdant pour l’ancien de la maison, Bradley Beal a réussi à briller

Les rencontres de la soirée de ce lundi n’étaient pas excitantes. Mais on a au moins pu voir le grand retour de John Wall à Washington, devant des fans à coup sur tristes derrière leur télé. Le meneur a voulu faire du sale mais a dû abdiquer sous le coup de chaud de Bradley Beal, à nouveau meilleur marqueur du match. Spoiler, pas de dougie, de quoi briser le cœur de la rédaction.

Pour la première fois depuis le trade, John Wall se retrouvait à DC. 10 ans de sa vie tout de même, il a en quelque sorte grandi ici et bien que les fans furent restreints, la situation n’a pas dû être facile à gérer émotionnellement. Pas de clash à la James Harden, il a plutôt été poussé vers la sortie par sa direction et depuis, la pilule n’est toujours pas passée. Ce n’est pas un hasard qu’il multiplie les shoots dans le 1er quart-temps. Il joue avec agressivité, comme s’il voulait se venger. Le garçon est déjà à 18 points dans le 1er quart-temps. Son efficacité est monstre et malheureusement, ça ne durera pas. Sans Eric Gordon, Victor Oladipo, Christian Wood et PJ Tucker, qu’il est difficile pour les Rockets d’être réguliers. Les hommes de Stephen Silas marqueront 19 points de moins en seconde mi-temps, qu’en première mi-temps. John Wall terminera à 29 points, 3 rebonds et 11 passes décisives.

Encore et toujours, Bradley Beal va décider de faire le show. En dehors des terrains, notamment en faisant le clown mais bien sûr sur le terrain. Sera t-il le meilleur marqueur de la ligue à l’issue de la saison ? Difficile de le voir autrement. Le numéro 3 de Washington fait un match complet on a l’impression qu’il peut être une vraie superstar. On arrive au point où lorsqu’il marque des paniers difficiles, certes on est surpris mais au final, c’est normal car il s’agit de Bradley Beal : 37 points à 14/24 au shoot, 3/8 3 points, 8 rebonds et 3 passes. Pour la première fois de la saison, les Wizards l’ont emporté deux fois de suite et dans un back to back. C’est aussi la première victoire de Washington avec un triple-double de Russell Westbrook : 16 points à 8/22 au shoot, 0/3 à 3 points, 13 rebonds, 15 passes et 5 balles perdues.

John Wall va pouvoir passer à autre chose et on espère le retrouver à un très bon niveau. Il rejoue bien mais pas encore à son meilleur niveau des Wizards. Quand l’équipe sera complète et qu’il aura repris un meilleur rythme, il n’y a pas de raison de ne pas retrouver ce fameux niveau. En attendant, il aura bien le droit de lâcher une larmichette dans le lit ce soir en repensant à ses vieux et douloureux souvenir à Washington.

Ambiance surréaliste chez les Knicks : la bonne humeur règne, on a pas vu ça depuis 10 ans

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités