Connect with us

Actualités

Joel Embiid réalise une perf unique en son genre : 30 points et 10 rebonds en une mi-temps, ça va aller Deandre Ayton ?

S’il a installé sa maison dans la tête d’Andre Drummond, il a carrément un palace dans celle de Deandre Ayton. Le joueur de Philadelphie a livré un match monstre et comme la vie est drôle, il l’avait annoncé depuis belle lurette !

Les comparaisons entre Joel Embiid et Deandre Ayton datent pas d’hier. Le process n’avait d’ailleurs pas apprécié et il avait déjà entouré la date du match face au rookie. Il n’a pas fait dans la dentelle puisque ce fut une véritable mise à mort.  42 points à 17/19 au lancer, 12/23 au shoot, 18 rebonds et 3 interceptions. Sa première mi-temps ? Tout simplement historique. 30 points et 10 rebonds ! Ce n’était pas arrivé depuis l’année 2000 d’un certain Antawn Jamison avec les Warriors. Il faut remonter à Charles Barkley pour voir un joueur compiler autant de matchs à 30/10 côté Sixers, c’est dire que le mec est en train de construire doucement mais sûrement sa légende. Le pire dans tout ça ? C’est que le joueur jouait blessé. On le rappelle qu’il était en game time decision depuis le match face aux Clippers. Les 18 points et 11 rebonds de Deandre Ayton semblent ne vouloir rien signifier…
Le voir avec des absents fut aussi l’occasion de démontrer qu’avec plus de ballons à l’intérieur, le mec est tout simplement le meilleur de la ligue dos au panier. Des moves au postes ou en transition, quand il s’agit de rouler sur la raquette adverse, il n’a pas d’égal.

Toujours côté Philadelphie, Ben Simmons termine la rencontre à 29 points et JJ Redick 27 poins. Jimmy Butler et Wilson Chandler tous deux absents, les lieutenants de Jojo ont parfaitement répondu au défi, malgré un petit coup de stress en fin de match. Les Sixers auraient pu s’éviter un money-time, menant tout de même de 23 points à la mi-temps. Les Suns leur mettront 78 points dans les dents en deuxième mi-temps, notamment grâce à un Devin Booker en feu, qui termine la rencontre à 37 points. C’est finalement JJ Redick qui réglera l’affaire sur la ligne des lancers. Quand même dingue qu’à chaque fois, cette équipe d’Arizona est incapable de mettre son réveil dès la première minute du match, au lieu de ça, elle se prend pour Dembele, arrive en retard et se met à jouer.
Une belle victoire donc pour Philadelphie, qui gère bien son road-trip à l’ouest avec 3 victoires en 4 matchs, avant d’aller essayer de se faire les Mavericks à la prochaine rencontre. Il faut pousser encore pour pouvoir rattraper Indiana (un match d’écart).

Joel Embiid a probablement réalisé son meilleur match en carrière. C’est vrai qu’il a lâché 46 points la saison passée mais le fait d’avoir annoncé la couleur des mois à l’avance, c’est dire quel genre de monstre il est. Meilleur intérieur de la ligue ? Pas sûr qu’Anthony Davis soit ok avec ça.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités