Connect with us

Actualités

Joel Embiid et Ben Simmons calment le jeu sur Jimmy Butler : big game, big declaration et big foirage par la même occasion

Source photo : Medium

Hier soir Dallas se présentait à Philadelphie pour tenter d’en découdre. Défaite malgré un joli comeback, l’occasion pour le duo Simmons – Embiid de répondre sur et en dehors des terrains. L’équipe n’est pas encore au niveau de Toronto et Boston mais ce ne serait tarder.

25 points et 12 rebonds pour Joel Embiid, 20 points, 14 rebonds et 11 passes pour Ben Simmons. Un duo performant comme à l’époque. On force un peu niveau « time » mais c’est bel et bien une nouvelle époque pour Philadelphie. Fini les espoirs, il faut se transformer en vrai grand de la ligue.
Sans Butler pour closer le match, c’est Joel Embiid qui s’en est occupé encore une fois, avec deux lancers clés, après un quart-temps horrible (19 à 30). Jimmy Butler n’était pas présent hier soir. Le grand malin se fait rare comme toujours, à chaque fois qu’il fait une décla choc ou qu’une news sorte sur son compte. La dernière qui est sortie en date ? Le fait qu’il se serait pris la tête verbalement avec Brett Brown, quant à son rôle en attaque. Le joueur voulant plus de ballons pour grossir le trait. Chose pas surprenante car quelques semaines auparavant, Joel Embiid réclamait la même chose mais en tant qu’intérieur. Ce n’est une surprise pour personne, Philadelphie avait déjà peu de systèmes en attaque et c’est d’autant plus flagrant avec Jimmy Butler. 
Les deux jeunes stars ont en tout cas voulu calmer le jeu selon ESPN :

« Tout le monde essaie de s’intégrer », a déclaré Embiid. « Nous allons continuer à travailler dessus. Nous avançons lentement mais sûrement et nous allons y arriver. »

Simmons a ajouté: « Jimmy a été génial, incroyable pour moi. »

La situation rappelle doucement celle du Minnesota… A quelques différences près et pas une anodine. La nature compétitive de Jojo et Ben qui sont à des lieux de celles des jeunes loups.
Pendant ce temps-là, Philadelphie continue à gagner tranquillement à la maison avec un super bilan de 17 victoires et 3 défaites. SI les deux stars ont été performantes, JJ Redick continue de faire du sale en toute discrétion. Il claque encore 20 points hier soir ! Il n’y a pas quoi de faire une teuf chez Will Smith non plus. Les Sixers affrontaient Dallas, qui a un bilan de 3 victoires et 18 défaites à l’extérieur. L’équipe de Rick Carlisle se présentait en plus sans Dirk Nowitzki, JJ Barea et Devin Harris.

Philadelphie s’était mis en mode galère à Phoenix. 30 points d’écart avant que les Suns reviennent à 3 unités. Le délire ne fut pas autant poussé cette fois-ci (17 points) mais encore une fois, les hommes de Brett Brown ont fait en sorte qu’il y ait match à nouveau, après avoir dominés pendant 3 quart-temps. Plus de peur que de mal au final, avec un certain Joel Embiid qui tuera l’affaire avec notamment des chants de MVP de la part du public toujours aussi chaud. Petite dédicace à Jalen Brunson, qui a gagné le championnat universitaire ici ! Un peu à la maison, les fans lui ont bien rendu, tout comme son coach qui n’a pas hésite à lui filer les clés de la maison sans Barea, indiquant même qu’il avait réalisé un super match et qu’il était heureux pour lui.

« Il sera entendu ». Des mots forts de la part de Brett Brown. En faisant venir Jimmy Butler ici, il savait que le gars l’ouvrirait et il n’y a pas de quoi s’inquiéter, de ce qu’il en dit. Maintenant, il faut mettre une vraie équipe en place car c’est loin d’être le cas.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités