Connect with us

Actualités

Jimmy Butler vide son sac et raconte son trade à Minnesota : « c’était Hoiberg ou moi »

Sports Mockery
Un journaliste d’ESPN, Sam Alipour, est allé dans le Minnesota à la rencontre de Jimmy Butler. Cette interview avait pour but principal de savoir comment le joueur s’était intégré dans sa nouvelle équipe, quel rôle il occupe, et est-ce qu’il s’y sent bien. Mais pas seulement…

Dans cette interview très champêtre (ils ont fait du canoë sur un lac et allumé un feu de camp), Sam Alipour a commencé par lui demander comment il a appris qu’il était envoyé à Minnesota. Sa réponse :

J’étais à Paris avec mes amirs Dwyane Wade, Carmelo Anthony et James Harden, et j’ai reçu un coup de fil de mon agent. Après l’appel, je suis allé voir D-Wade et je lui ai dit « Yo, D, je m’en vais. Minnesota ». Il a rit, puis son téléphone a sonné : Jimmy a été tradé à Minnesota. Il m’a regardé, choqué, et je lui ai dit « je viens de te le dire ».

Ensuite, Tom Thibodeau l’a appelé pour lui dire qu’il était excité, et que Jimmy pouvait profiter de son temps à Paris. Butler pensait qu’il allait devoir prendre un jet pour aller directement à Minneapolis pour s’entraîner et fut donc surpris. A ce moment là, le journaliste lui demanda pourquoi les Bulls l’ont transféré aux Wolves, et il répondit :

J’ai sûrement fait beaucoup de choses qui ne leur ont pas plu, comme la façon dont je m’adressais au staff et aux joueurs. Les gens ne travaillaient pas aussi dur que moi. Ils n’attendent pas les mêmes choses de ce sport que moi. J’ai dit depuis le début que c’était soit moi, soit la voie de Fred Hoiberg. Et ils ont pris Fred à juste titre. Tant mieux pour eux. Mais j’ai fait une croix sur le calendrier pour ce match : « Feb. 9, baby — I’m back. » Oh ils peuvent toujours espérer que je vais faire un 0/30, parce qu’à chaque panier que je vais mettre, je vais regarder le banc et leur dire un truc.

Le reste de l’interview concerne sa nouvelle vie au sein de la franchise des Wolves, son rôle, sa relation avec ses coéquipiers mais aussi avec le coach Tom Thibodeau :

[Quand Tom Thibodeau m’a drafté] Je ne pouvais pas le supporter au début. Je travaillais si dur, mais je ne jouais pas. Finalement, mon heure était venue, et il m’adressait davantage la parole.

« Wigs » (le surnom d’Andrew Wiggins) est un garçon calme, et tant mieux pour lui, c’est ce qu’il est. KAT (Karl Anthony Towns) est vraiment, vraiment à fond. Mais des fois, il ne prend pas les choses aussi sérieusement qu’il devrait. Mais quand il passe en mode « je sais que c’est mon ami dans l’équipe adverse, mais ce soir c’est mon ennemi », sa force n’est pas à sous-estimer.

On se rend compte que les choses se sont vraiment mal passées entre Butler et les Bulls, et il se sent vraiment bien dans sa nouvelle équipe. Son objectif : gagner un titre avec cette équipe. Et comme d’après un certain adage connu, c’est surtout grâce à la défense qu’on gagne des titres, Butler va apporter énormément de bonnes choses à cette équipe.

Pour les bilingues et les plus intéressés, l’interview complète :

ESPN.com

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités