Connect with us

Actualités

Jimmy Butler veut du respect sur le nom du Heat

Crédits photo : GQ

44-29, 4-0, 4-1. Ce ne sont pas les résultats des 3 dernières confrontations entre le Bayern et le Barça, le score n’est pas assez sévère pour ça, mais les bilans de Miami en saison régulière et en Playoffs contre Indiana et Milwaukee. Des chiffres assez impressionnant, surtout en post-season, et qui démontrent d’après Jimmy Butler le respect qui doit être voué au Heat.

On savait que le sérieux de Miami cette saison n’avait pas à être démontré, mais delà à être autant à l’aise, pas à ce point. Contrairement à leurs adversaires du premier tour, leur basket était agréable à voir jouer, le tout était bien ficelé, quoi de plus simple quand les joueurs montrent une envie de vaincre et que le coaching réalise parfaitement son travail. C’est donc emmenés par un Jimmy Butler et un entraîneur de gala en la personne de Erik Spoelstra que Miami aborde les finales de Conférence face à Boston, le tout avec une énorme sérénité comme le montrait le joueur de Marquette. La cinquième place à l’Est ? Ça ne veut rien dire.

« On utilise pas vraiment le terme de underdog. On peut dire qu’on a une attitude revancharde, mais je ne pense pas que nous soyons l’outsider. Je pense que nous sommes une très bonne équipe. Nous jouons ensemble. Tout le monde connaît son rôle. Nous sommes juste en compétition.

Je pense qu’on est censés être là. C’est comme ça qu’on le voit. Pour moi, pour nous, c’est tout ce qui compte. Nous ne sommes pas des outsiders. Nous sommes des contenders.« 

 

Et cette attitude a l’air de plutôt bien fonctionner puisque Miami jouera son ticket pour les Finales après avoir été à un match près d’infliger deux sweeps de suite. Nouvel objectif, celui de battre Boston 8 ans après leur confrontation au même stade. Et Butler est convaincu des chances de Miami.

« Nous pensons tous que nous sommes la meilleure équipe. Nous pensons tous que nous sommes censés être là. Et c’est ce que je pense. J’aime aussi la façon dont nos gars pensent comme ça, parce que je pense que la confiance et votre approche mentale est la plus grande partie de cette chose.

On parle toujours de gagner la bulle, je pense que nous avons fait un excellent travail jusqu’à présent. Donc, dans cette série, il s’agit de nous. Nous sommes maîtres de notre destin en ce moment. »

Le Heat a surpris en sortant les Pacers sans lâcher la moindre goutte de sueur, le Heat a choqué en dégageant de la même manière l’équipe avec le meilleur bilan de la Ligue. Prochain cap, les Celtics, et à écouter Jimmy Butler, ils pourraient taper bien plus haut. Le pire ? C’est qu’on est bien tentés de le croire.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités