Connect with us

Actualités

Jayson Tatum prévient ceux qui doutent de lui : « Lorsque j’entre sur le terrain, je pense que je suis le meilleur joueur chaque soir »

Que ce soit bon ou mauvais, peu importe ce qu’on pense de lui. Jayson Tatum est prêt à faire du sale et faire autant, pour ne pas dire mieux que son année 2020, où il a tutoyé les sommets.

La saison de Jayson Tatum s’est découpée en deux parties. Il y a eu la première partie de saison, un solide niveau, où il scorait un peu plus de 20 points par match, tout en étant solide en défense. On sentait alors qu’il pouvait devenir All-Star mais à partir de fin janvier, il a tout explosé sur son passage, notamment un mois de février au-dessus du soleil : 30.7 points, 7.9 rebonds, 3.2 passes, et 49.4% au shoot et 48.1% à 3 points. Jayson Tatum était alors l’un des meilleurs joueurs du monde à ce moment précis. Le (court) mois de mars n’a pas été mauvais non plus avec 24.8 points par match. Plus que son scoring, c’est son agressivité qui a changé. Il passait plus de 7 fois sur la ligne des lancers, au lieu de 3 dans la première partie de saison. JT compte bien revenir à ce niveau :

« Peu importe s’ils pensent que c’était du tout bon ou que c’était de la chance et seulement sur une courte période (d’avoir été aussi chaud). Je sais de quoi je suis capable, je pense être capable et ce à quoi j’aspire. Donc je pense que mon avantage, c’est que lorsque j’entre sur le terrain, je pense que je suis le meilleur joueur chaque soir.

Je sais que j’ai encore un long chemin devant moi, mais je veux juste continuer à être meilleur chaque soir, chaque semaine, chaque match, chaque année. Et je ne me repose pas sur mes acquis. »

Au moins, c’est dit de la part de Jayson Tatum et Brad Stevens ne grille pas les étapes avec lui. Il a la chance d’avoir une grosse équipe. On ne lui demandera pas de jouer des isolations à chaque possession, créer son shoot et sauver les fesses de son équipe. Avec le roster de Boston, il n’a quasiment rien à faire, hormis jouer en équipe. Il a Kemba Walker pour l’aider en tant que leader, Jaylen Brown et Gordon Hayward qui peuvent aussi attirer du monde en attaque. Jayson Tatum n’est pas encore à un statut de superstar mais cela viendra avec le temps et l’expérience. Pour l’instant, son job est de profiter des qualités de son équipe, ce n’est que le début d’une immense carrière à venir.

Dès sa première année, il a montré n’être pas fait du même bois que tout le monde. S’il n’était pas attendu auparavant, Jayson Tatum doit confirmer à Orlando et tout le monde l’attendra de pied ferme.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités