*
Connect with us

Actualités

Les Hawks étaient en mission pour un exploit pas comme les autres : merci à la géorgie d’avoir détruit tous les brackets

Victorieux du match 7 sous haute tension face aux Sixers, les Hawks se sont qualifiés pour la finale de conférence à l’Est et vont devoir affronter les Bucks de Giannis Antetokounmpo. John Collins et les siens avaient de quoi être heureux. Entre la joie d’enfin avoir réalisé une belle saison en plus de cette accession à la finale de conférence, mais aussi le fait d’avoir écarté un gros poisson comme Philadelphie y est certainement pour quelque chose.

Après avoir battu les 76ers sur le score de 103 à 96, John Collins s’est affiché tout sourire en conférence de presse et l’ailier-fort n’y a pas été de mains mortes avec Joel Embiid. En effet, le joueur des Hawks s’est littéralement pointé avec un t-shirt arborant son poster sur le pivot camerounais.

« Tout le monde est gonflé à bloc. » A déclaré Collins. « Nous avons travaillé toute l’année pour être dans des moments comme celui-ci. Lors du septième match, j’ai l’impression que nous étions tous ensemble. Nous n’aurions pas pu vouloir autre chose que ce que nous avons fait ce soir. Nous avons arraché la victoire. »

Il faut dire qu’Atlanta revient de loin, et que peu de monde les imaginait à ce stade des playoffs cette année. Le 1er mars dernier, les Hawks avaient un bilan de 14 victoires et 20 défaites et ils venaient de virer leur head coach, Lloyd Pierce. Force est de constater qu’aujourd’hui, Atlanta est en finale de la conférence Est. Cette participation est d’autant plus importante quand on sait que c’est seulement la 2ème fois en 50 ans pour la franchise. Par ailleurs, nombreux étaient les gens qui doutaient de la capacité de Nate McMillan à aller jusqu’ici avec ses joueurs.

« Ce que nous avons essayé de faire, c’est de construire une culture de la gagne et de créer un style qui donnera à ces gars l’opportunité de gagner des matchs. » A déclaré McMillan. « Il s’agit juste de respecter ce plan de jeu. Vous jouez en faisant des efforts tous les soirs. Vous jouez le jeu ensemble. Et vous avez confiance en vos coéquipiers. Ce sont les choses que j’essayais de construire avec ce groupe. Je sentais que nous avions du talent, même s’il s’agissait de jeunes talents. Si nous pouvions les intégrer dans notre système et apprendre à exécuter et à jouer pour gagner, je pensais que nous pourrions gagner des matchs. »

Les Hawks sont seulement la troisième équipe sous le format actuel des playoffs (depuis 1984) à se rendre en finale de conférence malgré un bilan négatif au All-Star Break, alors qu’Atlanta était à 16-20. Les deux autres équipes à avoir fait cela sont les Celtics de 2012 (15-17) et les Suns de 1984 (19-24). Par ailleurs, ces deux équipes n’ont jamais atteint la finale NBA.

McMillan est également le septième entraîneur de l’histoire de la NBA à emmener une équipe en finale de conférence au cours d’une saison où il est devenu coach en milieu d’année.

Les quatre derniers entraîneurs à l’avoir fait sont Tyronn Lue (Cavaliers 2016), Pat Riley (deux fois : Heat 2006, Lakers 1982) et Paul Westhead (Lakers 1980) et ont tous mené leur équipe au championnat NBA.

Les Hawks ont remporté trois victoires à l’extérieur dans cette série afin de se qualifier, et ce, malgré une mauvaise soirée au tir de Trae Young. Le meneur de jeu, qui avait été si régulier jusqu’ici dans les séries éliminatoires, a tiré à 5 sur 23 dont 2 sur 11 derrière la ligne à 3pts. Cependant, Young a réussi son deuxième tir à 3 points à un moment crucial, en réussissant un shoot à 2:31 de la fin du match pour donner une avance de sept points aux Hawks et également clouer le bec des supporters de Philly.

« Nous sommes allés dans deux endroits difficiles, Philly et New-York et nous avons joué notre jeu. » A déclaré Young. « C’était un environnement formidable. J’ai adoré. J’ai adoré les discussions. J’ai tout aimé à ce sujet. C’était génial. Nous avons obtenu deux victoires. Je suis heureux à ce sujet. C’était sympa. La confiance est toujours là. La confiance va rester la même. Tout le monde est heureux que nous soyons arrivés en finale de la Conférence Est, mais nous ne sommes pas satisfaits. C’est génial que nous soyons ici, mais il nous reste encore des matchs à jouer. »

La dernière fois que les Hawks ont atteint la finale de conférence, c’était en 2015, lorsqu’ils ont finalement été balayés par les Cleveland Cavaliers. Maintenant, c’est aux Hawks de Trae Young de créer leur propre légende et ils auront fort à faire puisqu’ils affronteront les Bucks de Giannis Antetokounmpo, vainqueur aussi en 7 matchs des Brooklyn Nets. Une chose est néanmoins certaine, cette confrontation risque de faire des étincelles.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le héros innattendu : l'ancienne groupie de Dwyane Wade, Kevin Huerter, a éclaboussé le game 7 de tout son talent

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités