... ...
... Gerald Green héros de Houston contre son ancienne équipe : "J’ai eu le sentiment d’être à nouveau un gamin" - The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

News

Gerald Green héros de Houston contre son ancienne équipe : « J’ai eu le sentiment d’être à nouveau un gamin »

Source photo : SLAM Magazine
Les Suns ont failli gagner un match ! Heureusement, ils se sont rappelés du tanking et les Rockets l’ont emporté au finish. James Harden au buzzer ? Nope, Gerald Green !

Hier soir, nous pouvions nous attendre à un blowout entre les Rockets et les Suns puisque les deux équipes n’ont pas vraiment le même objectif. Chris Paul et Eric Gordon au repos, Gerald Green a vécu sa première titularisation de la saison, et l’arrière a magnifiquement bien saisi sa chance avec le Game Winner !

Encore une fois, les premiers de la conférence Ouest se sont retrouvés dans une belle galère après avoir été menés de 17 points à la pause. Les Texans nous ont offert une belle fin de match avec une grosse défense dans le dernier quart. James Harden pensait avoir fait le plus dur en égalisant à 3 points sur la tronche de Josh Jackson. Ce même Josh Jackson qui pensait avoir inscrit son premier game winner en carrière, mais Gerald Green a crucifié son ancienne équipe. Il se sentait comme un gamin.

J’ai eu le sentiment d’être à nouveau un gamin. C’était un de ces moments dont vous rêvez lorsque vous êtes gamin.Ce qui rend ça encore plus fun c’est que je suis d’ici. Je n’ai jamais vraiment eu la chance de faire ça devant ma mère et mon père donc je pense que c’était spécial pour moi.

Le système était évidemment prévu pour le futur MVP qui passait complètement à côté de son match jusqu’au quatrième quart. 13 points dans les 12 dernières minutes pour le barbu. Mike D’Antoni a alors dessiné un système pour sa star. Néanmoins, il place une grande confiance en Gerald Green, qui était la deuxième option de ce système.

Le système était pour que James [Harden] remonte en tête de raquette, mais nous avons dit à Gerald [Green] de jaillir dans le corner. Il a cette capacité à pouvoir sauter par-dessus n’importe qui pour shooter à 3-pts. Je lui ai dit dans l’avion en revenant de je ne sais quel match : ‘Gerald, je ne vais peut-être pas te faire jouer tout le match ou ne pas jouer pendant quelques matchs, mais si nous devons mettre un shoot à la dernière seconde, tu seras probablement sur le terrain, donc sois prêt.’ 

C’est la 62ème victoire de la saison des Rockets, et la 11ème de suite. Avec tous ces tirs à trois points tentés et/ou rentrés, Houston peut revenir dans un match en l’espace de quelques minutes. Ce sera probablement leur grande force pendant les playoffs. Toutefois, ce sera aussi leur grande faiblesse, si la maladresse est au rendez vous.

James Harden commence à fatiguer, il serait peut-être bien de le mettre au repos. Malgré tout, les Rockets peuvent continuer à gagner avec un gros banc en comptant sur des gars comme Gerald Green et Joe Johnson.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




La boutique The Daily Dunk




100 euros remboursés




More in News