*
Connect with us

Actualités

Evan Fournier extrêmement frustré par les Knicks et leur jeu : les défaites ne passent plus…

Source photo : Ny daily

Les Knicks étaient attendus plus haut, surtout avec les dernières recrues et un début de saison en fanfare. Invité à s’exprimer à la presse, Evan Fournier est vraiment frustré et regrette un manque de jeu collectif.

Ce papier ne prend pas en compte la défaite à Charlotte mais finalement, ce n’est pas bien grave car le problème reste le même, l’équipe fait du surplace. C’est hier qu’Evan Fournier a parlé aux journalistes concernant les problèmes des Knicks. Une franchise incapable de bien commencer les matchs, bien défendre ou ne serait-ce que shooter avec consistance. Evan trouve le mouvement de ballon cataclysmique et que son équipe ne se pose pas les bonnes questions :

« Nous avons très bien commencé, bien tiré, partagé le ballon, etcetera », a déclaré Fournier vendredi. « Maintenant, ce n’est pas aussi bon. Alors, est-ce que nous jouons moins bien parce que nous manquons des shoots ou manquons-nous des shoots parce que nous ne partageons pas le ballon ? C’est toujours cette question qu’il faut se poser. À mon avis, c’est parce que nous n’obtenons pas de bons tirs et que nous ne travaillons pas assez bien la défense. »

Il soulève un bon point. Les Knicks doivent mieux travailler la défense mais l’adresse va et vient, il ne faut pas non plus tout remettre en cause. Est-ce la faute de tous ? Le coach ? Certains joueurs qui aiment bien croquer le ballon ?  Quoi qu’il en soit, le cinq de départ est incapable de jouer un match tout entier sans montrer un semblant d’âme. S’il le fait, il se prend un run et la seconde unit doit alors rentrer en jeu pour limiter les dégâts :

« La principale différence entre la seconde unit et la première est le mouvement de la balle, comment on bouge », a déclaré Fournier. « Parfois, on a l’impression que nous sommes très stagnants. Et nous devons retrouver ce rythme que nous avions au début, ces cinq premiers matchs de la saison. Alors assurez-vous simplement que nous partageons le ballon. Parfois, vous passez le ballon juste pour passer le ballon et le rythme va revenir. Une fois que nous touchons tous le ballon, vous obtenez un bon rythme, vous obtenez de meilleurs tirs. Et puis nous nous sentons tous bien. Je pense que c’est l’essentiel pour l’avenir.»

Visiblement, ça n’a pas marché hier. Kemba Walker a pris feu et puis plus rien. Julius Randle a fait grève, Evan Fournier a perdu des ballons, le banc a failli les sauver encore, avant que Miles Bridges les renvoie à la maison avec une belle performance.

Andre Iguodala révèle son top 4 All-Time à la mène : « Les gens diront que Kyrie Irving n’a pas joué assez de matchs »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités