*
Connect with us

Actualités

Evan Fournier explose enfin avec les Celtics : le français a mérité son petit verre de vin et une bonne nuit de sommeil

More Champagne Evan ! En l’occurrence c’était plutôt du vin pour Evan Fournier cette nuit. Auteur d’un premier match horrible, et d’un second en dents de scie, le néo Celtic a réussi à enfin exploser avec une performance bien plus à l’image du joueur et c’est tant mieux pour lui, ainsi que son équipe.

Les fans des Celtics sont connus pour être durs, très durs. Certains n’ont pas hésité à dire que le français ne servait à rien et qu’il fallait le couper. Evan Fournier n’en avait que faire, il a répondu sur le terrain et comme un miracle, celui qu’on ne google pas explose dans le dernier quart-temps. L’international français n’avait mis que 3 petits points lors de ses 3 premiers quart-temps, que des critiques dignes de l’équipe 21 commençaient déjà à tomber. Et puis d’un coup, d’un seul, Evan Fournier retrouve ses standards : 20 points dans le seul dernier quart-temps qu’il a joué en intégralité. Tout commence par un shoot à 3 points sur une passe de Robert Williams III. L’ancien du Magic en rentrera 3 de suite en à peine une minute, pour une belle performance et dans une victoire s’il vous plait :

« C’est encore mieux d’avoir remporté la victoire. C’est ma première victoire en tant que Celtic. Et c’était juste une super soirée dans l’ensemble. Je vais apprécier mon verre de vin ce soir et bien dormir. »

La première victoire est toujours importante. Brad Stevens a confirmé qu’Evan Fournier ne s’est pas senti perturbé après sa nuit horrible à 0/10 et il l’a bien vu cette nuit. La première victoire et la première grosse performance dans sa nouvelle équipe, c’est toujours important : 23 points à 8/13 au shoot dont 7/11 à 3 points en 30 minutes. Avec 9 ans de carrière dans les pattes, Evan Fournier savait très bien que cela ne durerait pas, encore plus sachant qu’il est dans sa meilleure saison en carrière. Le plus important maintenant est de savoir comment pouvoir réitérer ce genre de performance. On l’a vu cette nuit, le numéro 94 de Boston a plus touché le ballon et Brad Stevens a d’ailleurs regretté ses propres choix dans les deux premiers matchs, en ne lui donnant pas plus de système. Difficile de faire la part de choses avec des dribbleurs dominants tels que Kemba Walker, Jayson Tatum et Jaylen Brown. N’omettons pas d’oublier Marcus Smart qui adore se prendre pour Stephen Curry :

« Plus je comprendrai ce que les gars essaient de faire et comment j’obtiens mes shoots, mieux je serai capable de performer. »

Ca fait zizir ! Evan Fournier doit maintenant aligner les performances pour se repositionner avec une bonne place en playoffs et à tout prix éviter des équipes telles que les Bucks, Nets et Sixers au 1er tour. L’expérience personnelle et collective doit parler maintenant !

Marc Gasol est dégoûté de son nouveau rôle : le haut niveau n’a pas de pitié, pas même pour les grands noms

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités