*
Connect with us

Actualités

Evan Fournier réagit sur le fait d’être scotché sur le banc dans les derniers quart-temps : une situation pas facile à vivre et surtout nouvelle

Les Knicks affrontent les Rockets demain, le meilleur moyen est de se rattraper d’un jeu plus que moyen dernièrement. Evan Fournier a été invité à réagir sur sa situation. S’il n’est pas au niveau dernièrement, il ne joue plus les derniers quart-temps et c’est ce qui est le plus choquant en ce moment, bien au-delà de ses shoots qui ne rentrent pas.

19 points… sur les 5 derniers matchs

Evan Fournier n’est pas au niveau attendu, à l’image de son équipe. Il ne tourne qu’à 12 points par match. Ca fait quand même mal pour un joueur qui touche 20 millions la saison et qui est venu pour suppléer Julius Randle en attaque. Thibodeau n’arrive pas à l’utiliser. Evan Fournier balance des briques mais son coach a oublié que ce n’était pas Reggie Bullock. Utilisé dans un rôle de catch and shooter, Thibs ne doit pas oublier qu’Evan est un joueur complet, un bon dribbleur qui peut créer pour les autres et lui même, bien au-delà de la ligne à 3 points. Sa galère date déjà de quelques jours mais il n’a pas vraiment été invité à évoquer son état de forme. Il a finalement pris la parole lors de la session média :

« C’est bon, je ne le prends pas personnellement. Mais je veux être là [sur le terrain]. Je sais de quoi je suis capable et je sais ce que je peux faire pour aider cette équipe à gagner. »

Fournier insiste. Quand le journaliste lui demande comment il se sent par rapport à sa situation, Evan indique qu’il n’y a eu aucune discussion avec le coach. La ligue marche d’une certaine manière, il le sait, pas besoin d’être rassuré. En tant que vétéran, c’est son travail de se regarder dans la glace et revenir sur le terrain avec une production qu’on lui connait. Quelques matchs ne le définissent pas, c’est en tout cas son avis et il a bien raison. La saison est longue, il ne tournera pas tous les jours à 70% et il ne tournera pas tous les jours à 20%. Evan Fournier comprend qu’il est à New-York, la pression est monstrueuse et le joueur se dit prêt. Les fans Newyorkais se sont montrés durs envers lui et beaucoup réclament Immanuel Quickley à sa place. A lui de répondre sur le court :

Evan Fournier, Julius Randle mènent les Knicks par Jaylen Brown, les Celtics en double OT

Malgré un début de saison en dent de scie, New York est 7ème avec un bilan de 8 victoires et 7 défaites

« Très incohérent, évidemment [quand un journaliste lui demande comment il a trouvé son début de saison]. En 17 matchs, vous avez déjà certains de mes meilleurs et certains de mes pires [matchs]. Je ne doute pas que les choses vont s’améliorer pour moi et pour l’équipe. »

Les matchs d’Evan Fournier sont à l’image de son équipe. Parfois impressionnante, sous contrôle comme contre les Bulls mais parfois catastrophique et sans vie comme à Orlando. L’important pour New-York est de trouver une certaine régularité.

Quel est le salaire moyen en NBA pour la saison 2021-2022 ?

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités