Evan Fournier et Julius Randle se prennent la tête à la mi-temps : simple tension du moment ou vrai agacement ?
*
Connect with us

Actualités

Evan Fournier et Julius Randle se prennent la tête à la mi-temps : simple tension du moment ou vrai agacement ?

Cette image est un peu le symbole de la première mi-temps entre les Knicks et les Bulls. Evan Fournier se prend la tête avec Julius Randle. Un Julius Randle catastrophique par séquence sur les deux premiers quart-temps, lui qui s’était plaint des arbitres quelques jours auparavant. La tension monte et difficile de penser qu’il ne s’agit que du match contre les Bulls.

Rappelez vous, Chicago avait perdu au quasi buzzer lors de la première rencontre face aux Knicks. DeMar  DeRozan avait échoué sur une bonne défense de RJ Barrett. Ce dernier était malade cette nuit et n’a pu participer à la rencontre et ce n’était pas le seul à l’être, puisque les Knicks étaient à nouveau méconnaissables en début de rencontre. A la fin de la première mi-temps, Evan Fournier part voir Julius Randle et les deux se prennent le chou pendant de longues secondes. La frustration monte forcément avec ce genre de prestation mais cela arrive à tous les niveaux et à tout moment dans le sport collectif. Toutefois, il faut noter que les Knicks sont sur les nerfs en ce moment, l’expulsion de Taj Gibson l’a prouvé en début de rencontre, bien qu’elle soit injuste.

Reste à savoir de quoi parlaient Julius Randle et Evan Fournier ? La possession défensive où ils ne communiquent pas ou celle de l’avant buzzer ? Quoi qu’il en soit, on a vu un Julius Randle frustré comme jamais en première mi-temps. Plaintes constantes envers l’arbitre, des layups ratés alors qu’il est seul, il a même raté un dunk et s’est foiré sur pas mal de rotations défensives. Forcément, toute cette frustration a dû sortir et il est arrivé avec de meilleures intentions en seconde mi-temps, ce qui a réveillé tout le groupe et le madison square garden. Bien trop souvent à notre goût, les Knicks sont dans la réaction et non dans l’action cette saison. C’est toujours bien d’avoir de l’orgueil mais les hommes de Tom Thibodeau doivent prendre la mesure de l’adversaire et jouer avec cette envie dès le début et ne pas laisser la frustration gagner leur camp.

L’équation est assez simple, quand Evan Fournier plante 20 points (avant le match), l’équipe ne perd pas. Cette nuit, il n’avait pas grand chose à se reprocher, ce qui n’est pas le cas de Julius Randle qui doit retrouver sa vibe de la saison passé à chaque match et pas seulement quand il le souhaite.

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: On se croirait en U-15 région : les Grizzlies tapent un record impossible et gagnent un match de 73 points !!!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités