Connect with us

Actualités

Evan Fournier a pensé à mettre Traoré au dos de son maillot : à l’image de ses collègues, le français est déçu

Plus des 3/4 des joueurs mettront quelque chose au dos de leur maillot. Concernant Evan Fournier, ce sera le mot « Justice » mais il avoue que ce n’était pas sa première pensée.

Jaylen Brown, Austin Rivers, Tyson Chandler, pas mal de joueurs se sont dit « déçus » des mots qu’ils pouvaient mettre au dos de leur maillot. Dans un premier temps, la NBA avait l’air plutôt chaude, pour que les joueurs rendent hommage aux victimes de violences policières. Les deux Rockets cités plus haut, ont d’ailleurs fait entendre leur voix, pour afficher Trayvon Martin, cet ado qui a été tué, juste parce qu’il portait un capuche. Plus encore, il vivait à quelques minutes d’Orlando, raison pour laquelle les NBAers voulaient mettre son nom à leur dos, pour l’honorer lui et sa famille. Dans un entretien avec l’équipe, Evan Fournier s’est exprimé sur la liste et ainsi ce qu’il mettrait au dos de son maillot :

« J’ai choisi ce mot-là [Justice] parce que je voulais quelque chose qui fasse sens et soit compréhensible aussi en français. Mais j’aurais aussi bien pu ne rien mettre. Je n’ai pas trouvé top qu’au début on nous dise qu’on pourrait mettre ce qu’on voulait, puis que cela finisse par une liste de 29 mots. On parle de liberté d’expression et au final c’est un peu bidon, puisque c’est contrôlé… Je comprends LeBron James et d’autres, qui ont laissé tomber, c’est une manière de dire qu’on se fout un peu de notre gueule. Après, je trouve que dans ma situation, cela aurait été bizarre de ne pas m’engager. Ce n’est pas mon pays, mais on est tous concernés. Si j’avais pu, j’aurais préféré mettre le nom d’une des victimes, George Floyd, Breonna Taylor, ou même Traoré (en référence à la mort d’Adama Traoré après son interpellation le 19 juillet 2016 dans le Val-d’Oise, dénoncée comme une bavure policière par sa famille) pour porter un message français. »

Comme dit plus haut, la NBA a fait « marche arrière » et les joueurs devront se contenter des mots cités. Evan Fournier fut véritablement (malheureusement) l’un des, si ce n’est, le seul sportif français à parler du cas Traoré. Adama Traoré a été tué durant une bavure policière. Depuis, sa sœur Assa, essaye de réclamer justice et les rassemblements depuis quelques années, se multiplient, notamment juste avant l’été. Durant la sortie d’Evan Fournier concernant le fait de vouloir être parmi les français, pour les grandes manifestations pour Adama Traoré, la star d’Orlando s’est faite vivement critiquée. Il est certain que lorsque les gens entendront qu’il voulait mettre Traoré sur son maillot, les critiques, pour ne pas dire les insultes, referont surface.

Une fois de plus, on valide fort ce geste d’Evan Fournier, malheureusement, et comme ses petits copains US, il devra faire ce que demande la NBA, qui n’a pas pris le même risque de la WNBA.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités