Connect with us

Actualités

Entre audience et agissements, Donald Trump fustige la NBA

Avec un moment historique dans l’histoire du sport, il était certain que les journalistes n’allaient pas passer à côté de quelques questions pour Donald Trump. Ce dernier n’a pas hésité à fustiger la ligue nord américaine.

« Fuck this man ». Voici les mots de Lebron James sur twitter, concernant Donald Trump cette semaine. Autant dire que le président des States est toujours autant détesté. Durant la pandémie, il a insisté pour que le sport reprenne, notamment pour des raisons économiques évidentes. Lorsqu’un journaliste lui demande ce qu’il pense du boycott des équipes NBA, sa première réaction est lunaire. D’une part, il parle des audiences, ce qui n’a strictement rien à voir et surtout, Trump fait mine de n’être pas au courant de la situation. Pour un président des U.S.A, dans un moment historique, ça la fout mal. La suite de son discours n’est d’ailleurs pas mieux :

« Je ne sais pas grand chose de leur mouvement. Leurs audiences ont été très mauvaises et c’est malheureux. C’est devenu une sorte d’organisation politique et ce n’est pas une bonne chose. Je ne pense pas que ce soit une bonne chose pour le sport ou pour le pays. »

Donald Trump est bien au courant de la situation mais il sait ce qui se passe en ce moment et a peur de ce qui pourrait arriver. S’il a parfois (souvent) été violent dans ses réponses, notamment contre Lebron James, il ne faut pas oublier qu’il y a une élection qui ne tarde pas à arriver outre atlantique. Sa réponse est politiquement correcte mais on voit clairement ses idéaux, en vue de sa réélection. S’il était important d’écouter le chef de l’état, le problème est bien ailleurs. Le problème n’est pas politique. Voir des hommes et femmes, parfois très jeunes, mourir, à cause de leur couleur de peau, c’est tout simplement le problème de tous. Il faudra malheureusement du temps avant que les choses évoluent mais les joueurs ont prouvé prendre la situation en main. L’élection de Barack Obama a bien prouvé que ce n’était pas un problème politique. Bien qu’Afro-Américain, rien n’a changé sous ses deux mandats. Le problème est ailleurs, il faut changer les mentalités et doit être traité à la racine et par tous.

Humain. Voilà le type de problème auquel sont confrontés les hommes et femmes noirs. Une nouvelle fois, on ne peut qu’apprécier ce qu’a fait la NBA pour mettre en lumière un sujet qui est devenu bien trop tabou au fil des années.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités