Connect with us

Actualités

Dwyane Wade a le seum contre Erik Spoesltra : lui aussi voulait shooter à 3 points

Source photo : US magazine

Dwyane Wade n’a jamais été un grand shooteur à trois points. En même temps, personne n’attendait ça de lui. Le numéro 3 du Heat a toutefois déclaré qu’il aurait aimé pouvoir shooter plus.

D-Wade a discuté avec Brendan Tobin sur NBA on TNT, après la victoire du Heat contre les Celtics. Ce match l’a frustré, car énormément de joueurs de Miami prenaient des shoots à 3 points, chose qu’il aurait aimé pouvoir faire mais qu’on lui interdisait. Jusqu’à la saison 2015-16, le Heat tentait moins de 1500 3 points sur une saison complète, depuis, c’est plus de 2000 3 points qui sont shootés par Miami. Cette saison, ils ont encore passé un cap avec déjà 2382 3 points tentés en seulement 58 matchs. Il a exprimé son ressenti après la rencontre :

« Erik Spoelstra, je l’aime à mort, mais j’ai l’impression que vous m’avez retenu, coach. Vous autorisez tout le monde à tirer ces trois points, que moi, vous ne me laissiez pas tirer, a déclaré la légende des Heat, par Brendan Tobin de l’émission Tobin & Lero Radio. « Il ne me laissait pas tirer. »

Privés de Jimmy Butler, blessé, les joueurs du Heat ont dû se ré-inventer. Si Bam Adebayo a fait le taff dans la peinture, le jeu a beaucoup tourné autour des ailiers, très efficaces derrière la ligne. Duncan Robinson compte cinq 3 points et Tyler Herro, trois. Si Miami n’est pas une équipe connue pour prendre beaucoup de shoots derrière l’arc, ils ont tout de même fait 43 tentatives face à Boston, avec 15 réussites. Une performance inhabituelle pour Miami, mais qui leur a permis de surpasser Boston, 112-106.

Si depuis quelques années, le jeu se joue beaucoup à trois points – on pense notamment à GSW ou à Houston – il n’en a pas toujours été ainsi. À la grande époque de D Wade, le jeu se jouait beaucoup plus dans la raquette. Pénétrations et shoots mi-distance étaient de mise. Mais si Spoelstra ne laissait pas shooter Wade, c’est peut-être tout simplement parce qu’il n’était pas très bon. Il affiche seulement 29,3% de réussite à 3 points en carrière. Alors était-il vraiment mauvais ou ne l’a-t-il juste pas travaillé, contrairement à tous les joueurs d’aujourd’hui ? En effet, depuis plusieurs saisons, tout le monde doit être capable de scorer derrière l’arc. Les petits mais aussi les grands, comme Joel Embiid ou Anthony Davis. Même Giannis, déjà complet et MVP en titre, travaille sur son shoot extérieur. Et si Wade faisait son entrée dans la ligue aujourd’hui, il aurait peut-être intérêt à travailler son shoot.

Quoi qu’il en soit, Dwyane Wade aime bien râler depuis qu’il a quitté la ligue. Et il n’a pas eu besoin de savoir shooter pour nous faire rêver sur un terrain.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités