Connect with us

Actualités

Draymond Green l’assure, les Warriors n’ont aucune raison de paniquer après la défaite au Game 1

Draymond Green

Malgré la défaite de son équipe, dans le match 1 des finales, Draymond Green ne veut pas tirer la sonnette d’alarme. Au contraire, il reste sûr et confiant : les Warriors vont rebondir au prochain match.

Alors que les Warriors comptaient plus de 10 points d’avance à la fin du troisième quart-temps, les Celtics, avec un Jaylen Brown au four et au moulin, ont réussi un run impressionnant pour revenir à hauteur puis dépasser leurs adversaires. Il faut dire qu’ils ont bien été aidés par le 4ème quart-temps catastrophique des hommes de Steve Kerr (25% à trois points) qui n’y ont inscrit que 16 points contre 40 pour les Celtics. La performance est d’autant plus belle lorsque l’on sait que les Warriors étaient invaincus dans leur salle depuis le début des playoffs. D’ailleurs, la dernière fois qu’ils avaient perdu à domicile, c’était à l’Oracle Arena en 2019, contre les Toronto Raptors. Pour la première fois dans cette campagne, les hommes de Steve Kerr se retrouvent donc menés 1 – 0. Pour autant, il n’y a aucune raison de s’inquiéter à Golden State. Après la rencontre, Draymond Green a insisté sur le fait que cette défaite n’a rien d’alarmant :

« C’est rien. On a la chance de proposer autre chose, on va relever le challenge. Nous avons toujours relevé les défis. C’est pareil. On va le relever aussi. Donc non, ce n’est pas du tout un coup à la confiance, pas du tout. Il n’y a aucune raison de paniquer. »

« Nous avons dominé le match pendant les 41 ou 42 premières minutes. Donc tout ira bien. 15/23 à trois points pour Smart, White et Horford ? Eh, on va s’en sortir. »

Draymond Green a raison, ce n’est qu’un seul match, la série peut encore être longue. Les Warriors ont tout de même montré de belles choses jusqu’à leur explosion dans le dernier quart-temps. Ils peuvent s’appuyer sur les séquences proposées dans le troisième quarts-temps, où ils auraient pu plier le match. Stephen Curry a été énorme, mais n’a pas reçu assez de soutien d’hommes comme Klay Thompson ou Jordan Poole, qui disputait son premier match de finale de sa jeune carrière. Les Warriors auront aussi besoin d’un Draymond Green en forme. Le joueur de 32 ans, a été particulièrement absent offensivement (2/12 au tir) et ça a coûté cher à son équipe. La confiance reste donc de mise dans la Baie. Ils savent que l’adresse des Celtics ne pourra pas être si insolente tout au long de la série. Pour autant, Boston a réussi à remporter ce match avec un Jayson Tatum très effacé (12 points, 3/17 au tir).

Aucune panique dans la Baie de San Francisco donc. On peut faire confiance à ces joueurs et ce banc d’expérience pour bien gérer l’après-défaite. Attention quand même ! Les Celtics ont montré de quoi ils étaient capables, avec leur joueur majeur en retrait. Rendez-vous dans la nuit de dimanche à lundi pour une rencontre qui peut déjà être un tournant dans la série.

La confiance monstre de Stephen Curry en Klay Thompson résumée en une action

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

More in Actualités