*
Connect with us

Actualités

Donovan Mitchell se remémore le choke de la bulle : « Oh, c’est bon, ils avaient besoin de gagner 3 matchs de suite. »

Source Photo : John Amis, Associated Press

La dernière fois que le Jazz menait 3-1 une série de playoffs, tout ne s’est pas passé comme prévu. Avec une équipe en net progrès depuis un an, Donovan Mitchell et Utah ne peuvent plus se contenter d’un premier tour et de revivre un tel scénario.

Face aux Nuggets de Nikola Jokic, le Jazz avait pris les devants lors des playoffs 2020 dans la bulle. Un 3-1 lead et un passage quasiment assuré pour Utah, avant de soudainement s’écraser. Les Mormons ont terminé leurs playoffs 2020 en restant sur trois défaites consécutives. Le sort s’en ait mêlé lors du Game 7, puisqu’ils avaient la dernière possession et la possibilité de s’imposer au buzzer. Mais le shoot à trois points de Mike Conley a roulé sur le cercle avant de sortir et d’envoyer Salt Lake City en vacances. Une élimination difficile à encaisser, mais Donovan Mitchell et ses coéquipiers se sont construits sur cette défaite pour ne pas refaire les mêmes erreurs.

« On est déjà passé par là. C’est le moment exact que nous avions joué. Nous avons joué pour être cette équipe, parce qu’il y a ce moment. Cette élimination nous a alimenté toute la saison. Nous sommes ici aujourd’hui, et nous allons juste jouer comme nous savons le faire, sans ressasser le passé, même si cela nous a définitivement nourris pour en arriver là. »

L’an dernier, le Jazz pouvait malgré tout de même se cacher derrière des circonstances atténuantes. Bojan Bogdanovic avait été opéré du poignet et ne pouvait pas être présent à Orlando, Derrick Favors avait été tradé l’été précédent et surtout Mike Conley n’était pas sous son meilleur jour. Son transfert à Utah devait donner une nouvelle dimension à l’équipe, mais l’ancien Grizzlie a mis un an pour s’acclimater à son nouveau vestiaire. Ces trois joueurs sont bien présents pour les playoffs 2021 et Quin Snyder ressent les progrès de tout ce groupe.

« Nous avons Bojan [Bogdanovic] de retour. Derrick [Favors] est là cette année. Une certaine maturité se dégage de notre groupe maintenant. Nous avons traversé beaucoup de choses, et quand cela se produit, que ce soit personnellement ou collectivement, nous nous tirons vers le haut. C’est ce qui a permis à notre équipe de grandir. »

Désormais, la planète basket sera moins indulgente avec le Jazz. Après deux saisons sans avoir passé le premier tour des playoffs, il est temps de franchir un cap. Utah a prouvé au cours de la saison régulière qu’il en voulait plus : 52 victoires, 20 défaites et le meilleur bilan de la NBA. Autant dire que les attentes sont plus élevées puisque le Jazz n’est plus un outsider, mais bel et bien un favori pour aller décrocher le titre en fin de saison.

Salt Lake City espère que Memphis ne sera pas la dernière équipe qu’elle verra cette saison. Les Jazzmens n’ont plus d’excuses pour réaliser une belle campagne de playoffs et peut-être même décrocher le premier titre de l’histoire de la franchise.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités