*
Connect with us

Actualités

Denver remporte le match de l’année : 55 points de Damian Lillard, double overtime, mais c’est bien la bande de Mike Malone qui repart avec la win

C’était l’un des matchs les plus attendus de l’année. 2-2 après 4 premiers matchs ayant montré l’équilibre entre les deux équipes. Ce game 5 a tenu toutes ses promesses, et bien plus encore, n’est ce pas Damian Lillard ?

Denver entame le match pied au plancher. Austin Rivers est chaud, les Nuggets infligent un 10-0 aux Blazers, qui eux devront attendre 4 longues minutes avant de réussir à inscrire leur premier panier. La défense de Portland est toujours aussi friable, et les attaquants adverses s’amusent, que ce soit Aaron Gordon, Michael Porter Jr ou un Nikola Jokic, déjà au four et au moulin. Dès la sortie du pivot serbe, le jeu se réadapate, Monte Morris et Michael Porter Jr prennent les choses en main et Portland n’arrive pas à recoller malgré l’absence du futur MVP. C’est au milieu du second quart temps que Damian Lillard commence à préchauffer et à amener avec lui ses Blazers. Un gros run de 30-11 pour clôturer la première mi-temps et on rentre au vestiaire avec un léger avantage pour Denver, 65-62.

Dès le retour des vestiaires, le jeu change. On va moins vite des deux côtés, il y a plus d’application en attaque. Nikola Jokic commence tranquillement à s’énerver avec les arbitres, et Damian Lillard commence déjà à rentrer en mode Dame Time, alors qu’il reste 4 minutes dans le 3ème quart temps. On entre alors dans le dernier quart temps du temps réglementaire et Lillard commence à rentrer dans une opposition en 1 vs 5. Le meneur fait tout, et tout bien, mais en face on apporte une réponse collective. Successivement, Michael Porter Jr, Nikola Jokic ou Austin Rivers gardent la tête des Nuggets hors de l’eau. Il reste 10 secondes à jouer, et Denver à 3 points d’avance (121-118). Damian Lillard tente un shoot à 3, raté, les arbitres sifflent une faute d’Austin Rivers. Challenge de Mike Malone, les arbitres vont voir le ralenti, il n’y a rien sur le shoot, mais ils décident de rendre le ballon aux Blazers pour une faute très légère avant. Le ballon revient dans les mains du numéro 0, step back, ficelle, 121-121, rendez-vous en prolongation.

Denver commence tambours battants l’overtime. Monte Morris continue son chantier en scorant rapidement, accompagné par un gros shoot d’Austin Rivers. Les Nuggets prennent 9 points d’avance. Pas de problème pour Lillard. 2 3 points complètement monstrueux pour ramener les siens à -2. Monte Morris rate un de ses deux lancers francs, 135-132 avec 16 secondes à jouer. Forcément, Damian Lillard prend le ballon, va défier Austin Rivers en 1 vs 1, spin move, replacement à 3 points, déclenchement, ficelle, 135-135, deuxième overtime. C’est là que Damian Lillard, aussi fort soit-il, va devoir s’incliner devant la faiblesse du reste de son 5. Austin Rivers empêche tout simplement le meneur de recevoir le ballon, et CJ McCollum, Carmelo Anthony ou Robert Covington sont incapables de rentrer un panier. En face, Nikola Jokic réalise une passe extraordinaire pour Michael Porter Jr, et Monte Morris conclu ce game extraordinaire sur la ligne des lancers francs. 147-140 pour Denver, les 55 points (avec 12 3 points, record dans l’histoire des playoffs) et 10 passes de Damian Lillard n’auront pas suffi pour venir à bout d’un Nikola Jokic en 38 points, 11 rebonds et 9 passes.

Denver remporte le match de l’année face à un Damian Lillard légendaire. L’équipe de Mike Malone est toute proche des demi-finales de conférence, mais attention au retour du numéro 0 dans son antre de Portland, jeudi soir.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités