Connect with us

News

Chris Paul voulait montrer qu’il n’était pas cramé après son trade : la mission est plutôt réussie

Chris Paul a vécu un été compliqué. Des rumeurs de clashs avec James Harden puis un trade, sans oublier une remise en question totale de la plupart des fans NBA. CP3 a dû montrer qu’il est un des meilleurs meneurs de tous les temps.

La saison passée, les stats de Chris Paul étaient en baisse. Plus encore, CP avait signé un contrat gargantuesque. De toute part, il s’est fait descendre car il ne l’assumait pas. C’était vrai, depuis sa blessure, il n’était plus vraiment Chris Paul. Saison régulière, playoffs, Chris ne faisait plus partie des meilleurs joueurs de la ligue. Le système n’ayant pas aidé avec du James Harden à outrance, Chris n’était plus dominant et laissait bien trop Harden jouer. Il a été ensuite tradé à OKC contre son pote Russ et il avait un message à envoyer dès les premières secondes :

« La chose en tant que basketteur est la confiance … donc quand je suis allé en Oklahoma, j’avais déjà commencé mon entraînement, donc quand le trade a eu lieu, je ne paniquais pas … J’étais plus énervé d’être loin de ma famille.

Quand je suis arrivé à Oklahoma, je devais faire mes preuves… Que ce soit le cas ou non, si les médias vous mettent dans une case comme si vous étiez cramés, alors les gens commencent à le penser. J’ai dû faire mes preuves auprès de mes coéquipiers du Thunder, de mes entraîneurs, de tous les membres de l’organisation. Je devais montrer que je pouvais rester en bonne santé, je devais prouver que je pouvais faire tous ces trucs. »

Pour une fois, un joueur de la conférence ouest a été sélectionné au All-Star Game grâce à son apport et non pour ses stats. Sans pour autant avoir des chiffres digne des Clippers et surtout des Hornets, Chris Paul est redevenu Chris Paul. Ses stats sont sensiblement les mêmes mais son travail dans le money-time, en tant que leader et surtout son rôle de grand frère, a été merveilleux. Réputé pour avoir un jeu « venin », par le fait qu’il aime être le décisionnaire de toutes les actions, il délègue bien plus à OKC et entre parfaitement dans son rôle. Il a prouvé à la terre entière qu’il fait (toujours) partie de l’élite.

Attaque, défense, flop, Chris Paul est absolument partout cette saison, pour le plus grand bonheur des puristes. A lui de ne pas gâcher ces dernières années, car il en a encore beaucoup dans le réservoir.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"




More in News