Connect with us

Actualités

Chris Paul aime toujours Houston et il n’y a aucun seum : « Je parle à PJ tous les jours, je parle souvent à Russ. Ils ont vraiment une bonne équipe »

Source photo : WNBA

Il y a quelques jours, les Rockets et le Thunder se sont affrontés. Les texans ont réussi à l’emporter de très peu avec un James Harden à 40 points et un très bon Russell Westbrook. C’était le grand retour de Chris Paul à Houston et même s’il n’a pas brillé, il s’est montré très content pour son ancienne équipe.

Les chiffres de Chris Paul ne sont pas vraiment à la hauteur de son contrat : 13.2 points, 4.2 rebonds et 3.2 passes. Son rôle n’est plus celui d’une star même s’il a eu quelques coups de chaud. Il est juste ici pour guider les jeunes, en attendant certainement un éventuel de trade. Sa motivation a dû en prendre un coup, lui qui a toujours joué le titre ces 10 dernières années ou du moins en tant que outsider. OKC ne joue pas le titre et même si ses chiffres sont très faibles, il fait tout pour que son équipe se mette en route, lui qui ne joue qu’un vingtaine minutes par match mais toujours à haute intensité. Après la rencontre vs les Rockets, il a tenu à s’exprimer. Durant toute la saison passée, des bruits couraient. Des rumeurs qui disaient qu’il n’était pas heureux à Houston, encore plus après le trade et qu’il y aurait de l’animosité entre les deux camps, Il n’en est rien comme on peut le voir devant les caméras :

« Je continue à parler à Tuck tous les jours. Je parle à Gary Clark. J’espère qu’ils vont pas avoir de problèmes. Je parle souvent à Russ. Ils ont vraiment une bonne équipe. »

Le Chris Paul a quelques casseroles avec ses anciennes équipes mais en ce qui concerne être professionnel, il est tout en haut de la liste des joueurs NBA. Houston possède forcément un jeu différent avec son transfert. Chris Paul apportait ce leadership en défense et sur demi-terrain, ce qui est tout le contraire de Russell Westbrook, plutôt dragster dans l’âme : « Russ leur apporte une dynamique différente avec son agressivité. Il trouve des shoots ouverts pour ses coéquipiers. C’est ce qu’il fait bien, il implique les autres. » A l’image d’un CP3 lors de sa première saison avec les Rockets, Russell Westbrook s’habitue très bien à sa nouvelle équipe, frôlant le triple-double de moyenne, tout en étant impactant dans les matchs, notamment dans les derniers quart-temps, ce qui n’a jamais été réellement son fort.

C’est tout de même une bonne nouvelle de voir Chris Paul encore ami ami avec son ancienne équipe. Son feat avec les Rockets ne marchait tout simplement plus et peut être que les texans avaient besoin d’un changement pour viser plus haut.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews







More in Actualités