*
Connect with us

Actualités

Brandon Ingram raconte l’horrible période du transfert d’Anthony Davis : « Ca les a tués tous les jours »

Brandon Ingram est une superstar, Josh Hart est un solide joueur, Lonzo Ball fait évoluer son jeu et Anthony Davis est champion NBA. Si tout va bien dans le meilleur des mondes, le transfert avorté a été une période compliquée.

Le mental est important au basket mais parfois, on ne peut pas lutter. Inconsciemment, il est difficile d’être à 100% pour tel ou tel joueur selon la situation du moment. C’est d’autant plus difficile pour des jeunes joueurs, qui ne savent pas encore le business infernal de la NBA, surtout dans le domaine des trades. Tout naturellement, les joueurs ont mal pris la nouvelle quand ils ont compris être dans les rumeurs de trade. Que dire de l’attitude de Lebron James, qui était au courant de la situation. Rajon Rondo résumait très bien la situation lorsqu’il fallait évoquer comment les jeunes voyaient le King : « Il était leur Michael Jordan. » La blessure de Lebron James puis de Lonzo Ball sont souvent citées comme cause d’une mauvaise seconde partie de saison (2019) mais le trade d’Anthony Davis en fait clairement partie.

A l’époque, on parle de 8 tentatives d’échange. Certainement que c’est un chiffre exagéré mais imaginez votre nom revenir encore et encore pendant des semaines. Leur joueur préféré à tous, ne voulait plus d’eux et c’est difficile à encaisser. A travers un podcast « Three Four Two » de J.J Redick, Brandon Ingram est ainsi revenu en long et en large sur cette sale période et pour la première fois, lui et ses potes ont été confrontés au monde réel. Ce sont des jeunes gens, les réseaux sociaux, c’est leur truc. De instagram bien sûr mais aussi Twitter, qui peut être une plateforme parfois cruelle. La synergie n’était plus la même et Brandon Ingram le reconnaît volontiers :

« Je connais d’autres gars autour de moi, cela les a tués tous les jours », a déclaré Ingram sur le podcast Old Man and the Three. «Quand vous vous réveillez et que vous voyez votre nom sur Twitter, et les gars autour de moi, ils adorent Twitter. Ils adorent chercher, écrire leurs noms. »

Brandon Ingram a dû vivre ça, ainsi que ses coéquipiers. Il assure qu’il n’y a pas de rancœur contre Lebron James mais ce serait mentir et personne ne lui en voudra. C’est un mal pour un bien, cela leur a permis à tous de grandir individuellement et collectivement. BI n’aurait pu être un All-Star aussi vite. Lors de l’année de son trade, il score 23.8 points par match et cette année, il est à 26.8 points par match. Pas seulement lui mais tout le groupe des Pelicans grandit à son rythme et peut être que dans quelques saisons, ils pourront se venger de Lebron James en playoffs.

C’est la grande difficulté des réseaux sociaux. Le temps évolue, la société aussi, et on doute que ça s’améliore avec le temps mais peu importe l’époque, le business sera toujours cruel.

Killian Hayes a satisfait son coach : « Il a été meilleur »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités