......
...Bradley Beal en a marre : "On agit comme si on s’en foutait, honnêtement" - The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

News

Bradley Beal en a marre : « On agit comme si on s’en foutait, honnêtement »

Source photo : Clutch Points
Après une nouvelle défaite honteuse, Bradley Beal a poussé une gueulante. Selon lui, les Wizards se doivent d’être plus concentrés et appliqués malgré l’absence de John Wall.

Encore une défaite pour les Wizards qui se sont inclinés face aux Knicks. Certes, c’était toujours et sans John Wall, mais même avec l’absence du meneur, Washington doit gagner. A cause de cette défaite stupide, les sorciers disent probablement, définitivement au revoir à l’avantage du terrain au premier tour.

Si Bradley Beal a posé ses cojones sur la table dans un premier temps pendant l’absence de Jean Mur, cela fait depuis plusieurs matchs que la fatigue est présente dans les jambes de l’arrière. La conséquence est immédiate pour les Wizards : huitième défaite en douze matchs. Pour Bradley Beal, c’est un comportement inacceptable :

« On agit comme si on s’en foutait, honnêtement. On pensait qu’on avait juste à se montrer parce que les Knicks n’ont plus rien à jouer. On pensait que ce serait une balade de santé et ils nous ont fait mal. J’en ai marre de parler de cette merde, c’est toujours la même chose. Tant qu’on n’agira pas individuellement et collectivement, on se fera botter le cul en playoffs. La façon dont nous jouons actuellement, ce n’est pas acceptable. »

C’est là que l’on voit que l’absence de John Wall commence à se faire ressentir. Bizarrement, nous ne voyons plus de « Les Wizards sont meilleurs sans John Wall » et autres bêtises de ce genre. Certes, le meneur revient bientôt, il n’y a néanmoins toujours pas de date de retour indiquée et Washington doit faire avec.

Désormais, les coéquipiers de Bradley Beal ont un retard conséquent sur le quatrième (2.5 matchs) et donc l’avantage du terrain. Pourtant, à domicile, Washington est très fort. Pire encore, ils ne sont pas si loin de la dernière place qualificative des playoffs avec seulement 1.5 victoire d’avance sur le huitième (Heat).

Défaite honteuse, Bradley Beal se comporte comme un leader et pousse un coup de gueule contre lui même et ses coéquipiers. On le sait : l’arrière donne tout, mais il est fatigué en ce moment… et les playoffs arrivent vite. Il faudra les ressources nécessaires.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




La boutique The Daily Dunk




100 euros remboursés




More in News